jeudi 24 août 2017  |
Recherche
dans
| Actualités | Guide Produits | Portfolios architectes | Archibat la revue  
   
 
Newsletter
Opinions/débats
Diaporamas
Concours
Réglementation
Dossier du mois
Annuaires
Diaporamas
 
Parcours Architectural
Notre dame
Résultat architectural de deux contraintes physiques, la contrainte horizontale imposée par l’étroitesse du terrain et la contrainte verticale définie...
 
Agenda
Paris. du 6 au 10 novembre 2017
BATIMAT – Salon international de la construction
Lieu : Paris – Porte de Versailles
Voir tous les salons
 
Accueil | Actualités | Grands Projets | Projet du Port financier de Tunis
Rayonnement sur l’Afrique du Nord
Projet du Port financier de Tunis
Rayonnement sur l’Afrique du Nord
 
Le projet du port financier de Tunis stimulera l’économie nationale grâce à l’attraction d’investisseurs et d’hommes d’affaires de renom à la recherche de prestations de haute qualité Enfin, l’accord des travaux de la première tranche du projet du port financier de Tunis a été signé le lundi 10 mars 2014 au Palais des Congrès de Tunis après une période de stagnation qui a suivi la révolution. Ce port, le premier du genre en Afrique du Nord, se distingue par ses composantes cohérentes et intégrées.

Il devrait réunir, en effet, les grands noms dans le domaine financier ainsi que les enseignes célèbres en matière d’investissement et de services. Le port va réunir un ensemble d’entreprises de services financiers, d’investissement et de conseil, un centre destiné aux entreprises commerciales, un centre d’assurance et de réassurance ainsi que des sociétés de «takafel» et un centre monétaire international.

Le port financier de Tunis constitue une ville à part entière dotée d’une Ecole d’affaires commerciales, d’un complexe commercial de haut niveau en plus d’hôtels de catégorie 5 étoiles. Ces espaces d’hébergement où le confort est garanti pourront être utilisés, entre autres, par les hommes d’affaires qui viennent des quatre coins du monde pour faire des affaires en Tunisie et bénéficier des services performants proposés par des sociétés réputées au niveau international qui utilisent des moyens de communication de pointe.

Grandes métropoles internationales

Par ailleurs, le côté touristique du projet n’est pas négligé dans la mesure où on prévoit la réalisation d’un port de plaisance sur une superficie de 30 hectares, d’une capacité d’accueil de plus de 850 yachts. Un terrain de golf sur une superficie de 82 hectares doté de 18 trous permettra d’accueillir les grandes compétitions mondiales dans cette discipline. C’est aussi une occasion de développer un tourisme de plaisance, d’affaires et sportif dans la région de Tunis dans le cadre de la diversifiction des produits. La saison touristique pourrait ainsi se poursuivre toute l’année.

Mieux encore, le port financier de Tunis sera doté aussi d’une université libre, d’une clinique, de logements individuels et collectifs ainsi que d’une tour multiservices de 35 étages. Cette ville devrait ressembler aux grandes métropoles internationales qui respectent l’environnement et offrent à la population un cadre de vie décent et bienveillant en mobilisant tous les moyens et les technologies adaptés aux nouveaux besoins.

Le projet sera réalisé, dans son ensemble, sur une superficie estimée à 523 hectares dans la zone de El Hessiane, un site impressionnant surplombant la plage de Raoued dans le gouvernorat de l’Ariana. Le coût total est estimé à 3 milliards de dollars US. Les promoteurs du projet espèrent que le port financier de Tunis soit un appui au développement de l’économie tunisienne et un point de rayonnement sur toute la région maghrébine.

Un vrai pôle des finances

Du point de vue ressources humaines, le projet devrait générer de nouvelles opportunités de travail pour les diplômés de l’enseignement supérieur qui seront appelés à mettre en pratique leur savoir-faire dans plusieurs domaines économiques et techniques de pointe. Le projet offre, de même, une possibilité de développer les capitaux pour faire de la Tunisie un vrai pôle de finances, d’investissement et de tourisme.

Le financement du projet provient de «Beit al-tamwil al-khaliji» (la Banque de financement du Golfe) dont le siège se trouve à Manama au Bahreïn alors que les travaux sont réalisés sous le contrôle de la société «Tunis Bay Project Company», située à Tunis. Le projet sera réalisé sur quatre tranches intégrées, à commencer par l’aménagement et le lotissement d’une superficie de 217 hectares dont 1.720.000 m² couverts consacrés aux espaces financiers, commerciaux, d’habitation, de santé et de loisirs.

La deuxième tranche concerne l’aménagement et le lotissement d’une superficie de 120 hectares dont 1.742.000 m² couverts consacrés aux espaces d’habitation, d’hospitalisation, de la Marina et d’autres commodités.
Par ailleurs, les travaux consistent en l’aménagement et lotissement de 125 ha dont 1.152.000 m² couverts dédiés aux surfaces commerciales, à l’habitation et aux commodités, et ce, dans le cadre de la troisième tranche. Enfin, la quatrième et dernière tranche du projet du port financier consiste en l’aménagement et lotissement d’une superficie de 60 ha dont 706.000 m² destinés à l’habitation de haut standing, au commerce et aux services.

 
 
DANS LA MEME RUBRIQUE
Port Financier de Raoued
Accords signés, avis mitigés
Tunisia Economic City, le méga projet de 50 milliards de dollars et 200.000 emplois
Lancement du mégaprojet Tunisia Economic City
 
 
Dossier du mois
Revêtements de façade
Chaque façade confère au bâtiment une identité spécifique par l’emploi de divers revêtements en perp ...
Archibat la revue
Présentation
Vente & Abonnement
Revue de presse
 
Partenaires
Accueil | Flux RSS | Publicité | Référencez-vous sur Archibat | Newsletter | Contactez-nous | Plan du site
© 2008 Architecture, Bâtiment, Communication | création site web Positif Tunisie - Tous droits réservés
hacklink faydaları wordpress indir sexs shop hacklink elektronik sigara