mardi 11 décembre 2018  |
Recherche
dans
| Actualités | Guide Produits | Portfolios architectes | Archibat la revue  
   
 
Newsletter
Opinions/débats
Diaporamas
Concours
Réglementation
Dossier du mois
Annuaires
Diaporamas
 
Parcours Architectural
Notre dame
Résultat architectural de deux contraintes physiques, la contrainte horizontale imposée par l’étroitesse du terrain et la contrainte verticale définie...
 
Agenda
Du 14 au 23 Décembre 2018
Le Salon de la Décoration et du Design, dardéco 2018
Lieu : Parc des Expositions et Centre de Commerce International de Tunis
Voir tous les salons
 
Accueil | Actualités | International | Le Grand Paris en projets
Le Grand Paris en projets
© Rogers Strik Harbour & Partners
 
C’est la volonté d’inscrire Paris dans la dynamique de développement rapide des grandes métropoles du monde qui a conduit le président de la république française à lancer un appel à projets. Le 17 mars dernier, les 10 équipes pluridisciplinaires sélectionnées ont confronté leurs propositions dans le cadre d’un débat public.
Ce projet est considéré comme le plus ambitieux depuis que le baron Haussmann a révolutionné la ville au milieu du XIXème siècle, en la dotant de larges boulevards et de la célèbre avenue des Champs-Elysées. Toutes les propositions tournent autour de trois grands thèmes : repenser l’urbanisme, actualiser les grands équipements de transport et arrêter la dégradation continue de l’habitat.
 
 
10 scénarios pour la métropole parisienne :

Antoine Grumbach défend le projet d'une «agglomération Paris-Rouen-Le Havre», appelé Seine Métropole. Lien entre ces trois villes, le fleuve serait aussi un facteur de développement économique du Grand Paris en lui offrant un accès direct à la mer.

Roland Castro veut réhabiliter la banlieue en y construisant les nouveaux monuments du Grand Paris (comme celui de «Toutes les Mémoires» au Mont Valérien) et de grands équipements culturels ou de loisirs (opéra à Gennevilliers, Central Park à La Courneuve...)

Yves Lion fixe quatre «horizons» à atteindre : la création de 20 villes de 500.000 habitants, des logements plus grands (20 m2), une baisse de 2% de la température en Ile-de-France et la réduction d'une demi-heure du temps de déplacements quotidiens des Franciliens.

Très en pointe sur la métropole de l'après-Kyoto, Richard Rogers propose de créer une ceinture verte pour limiter la «croissance sauvage de la métropole parisienne». Il préconise aussi d'effacer la barrière que représente le périphérique et de transformer les boulevards parisiens en voies vertes.

Contrairement aux autres architectes qui se sont intéressés à toute la région de l’île de France, Jean Nouvel et Djamel Klouche se sont focalisés sur Paris. Le premier propose «d'habiter les toits parisiens» ou de prolonger le jardin des Tuileries jusqu'à la Seine en enfouissant les voies sur berges. Le second, considérant que «90% des actions seront menées dans la métropole héritée», montre, à partir d'un travail fictionnel sur le Grand Louvre, comment «introduire de l'espace contemporain dans le patrimoine parisien».

Bernardo Secchi et Paola Vigano, porteurs du projet de «ville poreuse, perméable et isotrope», préconisent la création d'un greenway: une trame verte de 50 km, reliant le Grand Paris, du nord au sud.

Finn Geipel distingue les pôles «intenses» (entre 40 et 50 pôles) et la «ville légère», composée de territoires de banlieue oubliés, souvent enclavés, de faible densité, où il serait possible de créer des microcentralités.

Toutes les équipes d'architectes ont formulé des propositions dans le domaine des transports.
Christian de Portzamparc propose «l'annulaire», un projet de train léger rapide, implanté au-dessus du périphérique ou la création d'une gare Nord-Europe. Winy Maas, pour sa part, veut construire à Paris une gare souterraine d'interconnexion des TGV.

Les propositions des 10 équipes retenues feront l’objet d’une exposition «Le Grand Pari de l’agglomération parisienne» qui sera présentée du 29 avril au 22 novembre 2009 à la Cité de l’architecture & du patrimoine à Paris.


F. B
 
 
DANS LA MEME RUBRIQUE
« Le BIM constitue la carte Vitale d’un bâtiment »
Catherine Cousinard - Chief Digital Officer du groupe Engie (BU France BtoB)
Un robot humanoïde capable d'installer des cloisons
Décès de Robert Venturi, Prix Pritzker 1991
 
 
mailto:abonnement@archibat.tn
Dossier du mois
Revêtements de sol d’intérieur
Le sol annonce la couleur et constitue un élément esthétique majeur dans nos intérieurs ! Chaque re ...
Archibat la revue
Présentation
Vente & Abonnement
Revue de presse
 
Partenaires
Accueil | Flux RSS | Publicité | Référencez-vous sur Archibat | Newsletter | Contactez-nous | Plan du site
© 2008 Architecture, Bâtiment, Communication | création site web Positif Tunisie - Tous droits réservés