dimanche 25 août 2019  |
Recherche
dans
| Actualités | Guide Produits | Portfolios architectes | Archibat la revue  
   
 
Newsletter
Opinions/débats
Diaporamas
Concours
Réglementation
Dossier du mois
Annuaires
Diaporamas
 
Parcours Architectural
Notre dame
Résultat architectural de deux contraintes physiques, la contrainte horizontale imposée par l’étroitesse du terrain et la contrainte verticale définie...
 
Agenda
Paris. du 4 au 8 novembre 2019
BATIMAT – Salon international de la construction
Lieu : Paris – Porte de Versailles
Voir tous les salons
 
Accueil | Actualités | BTP | La climatisation par absorption (gaz naturel ou solaire) : Interview d’Ali Kanzari
La climatisation par absorption (gaz naturel ou solaire) : Interview d’Ali Kanzari
 
Parmi les incitations à l’utilisation des nouvelles technologies on compte aujourd'hui celle du gaz. M. Ali Kanzari, directeur général de la société S.E.S, nous a présenté lors du salon CLIMEXPO la technique de climatisation au gaz naturel, sa situation et ses perspectives de développement en Tunisie.
Archibat : Quelles sont les activités de la société S.E.S ?
S.E.S (Solar Energy Systems) est une société spécialisée en énergies renouvelables, créée en 1992 et opérant au niveau national et international. Elle emploie 34 personnes dont une dizaine d’ingénieurs. Son activité principale est concentrée sur l’énergie solaire avec ses deux volets. Un premier volet photovoltaïque destiné principalement à l’éclairage des sites isolés et notamment au pompage de l’eau. Ce dernier sera le thème du salon des énergies renouvelables ECOMED, qui se tiendra à Hammamet du 23 au 27 avril prochain.
Avec le système photovoltaïque, S.E.S a réalisé l’éclairage de 9 000 logements isolés en Tunisie, sur un ensemble de 12 000 logements.
Le second volet concerne le solaire thermique qui comprend le chauffage de l’eau, le chauffage des maisons et des piscines; notamment la climatisation avec des panneaux solaires associés à des machines à absorption.
S.E.S travaille aussi sur la production de l’énergie par éoliennes.
 
Archibat : Comment se porte le marché de la climatisation en Tunisie ?
La climatisation n’est plus un confort, elle est devenue un besoin et son coût d’acquisition est en baisse chaque année. La demande ne cesse de croître et dépasse les 10% par an. La climatisation par des unités individuelles «Split systèmes» est présente chez la majorité des ménages. Cependant une organisation du marché s’impose, il faut instaurer un label qualité et un marquage normatif de la consommation de l’énergie électrique pour chaque climatiseur vendu.
 
Archibat : Comment la climatisation au gaz naturel/solaire peut-elle être l’alternative idéale pour réduire la consommation de l’énergie ?
Une pointe de charge due à la climatisation est enregistrée par la STEG pendant la journée durant tout l’été. La climatisation au gaz naturel ou solaire constitue une alternative pour soulager cette courbe de charge. Le recours massif à la climatisation au gaz naturel et/ou solaire permet de réduire l’écrêtement de la pointe l’été d’où l’intérêt macro-économique pour la STEG.
La Tunisie étant un pays gazier (producteur de gaz et alimenté par le gaz algérien), la climatisation au gaz naturel est une alternative adéquate qui revient micro-économiquement moins cher à l’utilisateur, puisque le Kwh gaz coûte 22 millimes contre 150 millimes pour le Kwh électrique.
La climatisation par absorption est une technique très ancienne, découverte par Saadi Carnot au 18ème siècle. Cette technologie a été introduite timidement sur le marché tunisien vers la fin des années 90, elle n’a pas percé jusqu’à présent car son coût d’acquisition est supérieur de 50% comparé aux technologies électriques. Cependant son avantage réside dans son coût d’exploitation, qui est inférieur de 40%.
La climatisation solaire constitue une deuxième alternative pour abaisser la consommation d'’électricité. Elle consiste à associer des capteurs solaires à des machines à absorption pour produire le froid. Pour cette technique de climatisation, la mission de l’architecte consiste à trouver la manière d’intégrer les capteurs solaires sur une toiture de bâtiment tout en prenant en considération l’ensemble général et l’esthétique de la construction.
 
Exemple de grande installation de chauffage et climatisation solaire :
 
Village Olympique Pékin 2008
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Archibat : Comment gérer et entretenir ce type de climatisation ?
La technique d’absorption au gaz ne dégage pas de rejet polluant, ni d’évaporation de fréon. Elle est écologique. Il n’existe pas de machine tournante ni de compresseur pour cette technique. De plus, elle a une durée de vie plus élevée qu’une machine classique, qui doit être entretenue tous les 7 ans.

Archibat : Etant donné le prix d'achat élevé de cette technologie, l’Etat a-t'il prévu une aide pour inciter les fournisseurs et les utilisateurs ?
Nous sommes entrain de collaborer avec l’ANME pour développer un cadre incitatif. Nous recommandons d’instaurer des crédits directs à prélever sur le fonds de maîtrise de l’énergie afin de subventionner une partie du surcoût de l’investissement (à hauteur de 25 à 30%).
Un crédit remboursable pourrait être également instauré par la STEG à travers la facture d’électricité, comme c’est déjà le cas pour le chauffe-eau solaire.

 Archibat : Quelles sont les nouvelles techniques de climatisation ?
Les nouvelles techniques de climatisation sont liées essentiellement à l’économie d’énergie. On peut citer :
- La climatisation électrique à compresseur à vis, pour les grandes installations. Cette technique est très performante.
- La climatisation au gaz naturel par absorption. La maîtrise de cette technique nécessite de former des personnes qualifiées et des techniciens, ce qui engendrerait de nouveaux postes d’emplois.
- La climatisation solaire, qui a par exemple été utilisée pour le centre d’énergie à Borj Cedria et une cave à vin à Grombalia.

Archibat : Selon vous, la géothermie peut-elle être une technique recommandée pour la Tunisie ?
La géothermie moyenne enthalpie (50-70°C) présente notamment dans le sud et quelques régions du nord (Hammam-lif, Jbel ouest, Ain Drahem et Korbous) trouve son application dans le développement des cultures sous serre ou encore les stations de cures thermales.
La géothermie associée à des pompes à chaleur pour le chauffage des locaux, très développé notamment dans l’Europe du nord, n’a pas d'intérêt économique pour la Tunisie. Notre pays se caractérise par un climat méditerranéen, doux en hiver, avec une température moyenne extérieure supérieure à 10°C, elle n’a donc pas besoin de cette technique plutôt adaptée pour des climats très froids l’hiver et où le COP* chute énormément du fait du givrage de l’évaporateur.

Archibat : Comment évaluez-vous cette édition de CLIMEXPO 2009 ?
S.E.S en est à sa 6ème participation, l’espace d’exposition est cette année plus agréable (NDLR: l’édition 2009 s’est déroulée au parc des expositions du Kram) et j’ai pu constater une large variété de produits exposés. Le seul bémol est le faible taux de participation des visiteurs, qui étaient essentiellement des professionnels, alors que certaines techniques nécessiteraient une sensibilisation et une prise de conscience d’un plus large public.
 
 
Parcours de Ali Kanzari :
M. Ali Kanzari a occupé le poste d’ingénieur de recherche à l’Ecole des Mines de Paris de 1980 à 1985; période pendant laquelle il a travaillé sur un projet de stockage inter saisonnier de l’énergie solaire et de valorisation de la géothermie basse température par des pompes à chaleur. Cette recherche appliquée concernait le chauffage de 224 logements dans la région parisienne. Grâce à cette technique de chauffage, l’économie d’énergie escomptée dépassait les 50%.
De retour à Tunis en 1986, il fut le premier ingénieur à intégrer l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’énergie et participa ainsi à sa fondation. Il quitte l’ANME en 1991 et créé en 1992 la société S.E.S dont il est le directeur général.

* COP: coefficient de performance énergétique en mode chauffage. Il s’agit du rapport entre la puissance calorifique totale de l’appareil en pleine charge et la puissance électrique absorbée effective.


Ons Sakji
 
 
DANS LA MEME RUBRIQUE
LES NOUVEAUTES PRODUITS CARTHAGE 2010
KNAUF
World Service srl
 
 
Dossier du mois
Revêtements de sol d’intérieur
Le sol annonce la couleur et constitue un élément esthétique majeur dans nos intérieurs ! Chaque re ...
Archibat la revue
Présentation
Vente & Abonnement
Revue de presse
 
Partenaires
Accueil | Flux RSS | Publicité | Référencez-vous sur Archibat | Newsletter | Contactez-nous | Plan du site
© 2008 Architecture, Bâtiment, Communication | création site web Positif Tunisie - Tous droits réservés