vendredi 17 novembre 2017  |
Recherche
dans
| Actualités | Guide Produits | Portfolios architectes | Archibat la revue  
   
 
Newsletter
Opinions/débats
Diaporamas
Concours
Réglementation
Dossier du mois
Annuaires
Diaporamas
 
Parcours Architectural
Notre dame
Résultat architectural de deux contraintes physiques, la contrainte horizontale imposée par l’étroitesse du terrain et la contrainte verticale définie...
 
Agenda
Du 15 au 24 Décembre 2017
Le Salon de la Décoration et du Design, dardéco 2017
Lieu : Parc des Expositions et Centre de Commerce International de Tunis
Voir tous les salons
 
Accueil | Actualités | International | Une nouvelle architecture pour les arts de l'Islam au Louvre
Une nouvelle architecture pour les arts de l'Islam au Louvre
© Musée du Louvre / Mario Bellini - Rudy Ricciotti
 
Le 16 juillet dernier a eu lieu à Paris la pose de la première pierre des nouvelles salles des Arts de l'Islam du musée du Louvre. « La cour Visconti ne sera pas couverte et demeurera visible », tel est le parti architectural affirmé avec force par les architectes Mario Bellini et Rudy Ricciotti lauréats du concours pour l'aménagement du nouveau département.
La cour Visconti a été choisie pour accueillir les 3000m² d'exposition. Avec 10 000 œuvres, le musée du Louvre possède l'une des collections les plus riches et les plus belles du monde dans le domaine des Arts de l'Islam. Elle couvre le champ culturel du monde musulman dans toute son amplitude géographique (de l'Espagne à l'Inde) et chronologique (du VIIème au XXIème siècle).

Mario Bellini et Rudy Ricciotti ont voulu une « intégration amicale, sans violence », d'un projet architectural résolument contem porain au cœur d'un site historique. A l'issue d'un travail sur la lumière, notamment en ce qui concerne les objets qui en ont besoin et ceux qui la craignent, ils ont mis au point une couverture ondulante transparente. "Ce n'était pas possible de mettre sous couvercle aussi bien les arts de l'islam que les façades de la cour. C'est pourquoi nous avons pensé à un toit qui flotte comme un tapis volant" à six mètres au dessus du sol pour son point le plus haut, a expliqué Rudy Ricciotti.

Le projet muséographique refuse le morcellement spatial pour privilégier la continuité du parcours. L'absence d'interruption dans le déroulé de la visite renforce le sens du discours seulement rythmé par les temps de monstration, de médiation et de repos voulus par le projet. Les visiteurs seront guidés dans les espaces intérieurs sans cloisons par des 'murets' et des vitrines "dans lesquelles les objets eux-mêmes sembleront en lévitation", a précisé pour sa part Mario Bellin i.

Inaugurées fin 2010, les nouvelles salles des Arts de l'Islam constitueront, depuis la pyramide de Pei construite en 1989, l'intrusion la plus originale de l'architecture contemporaine dans ce lieu hautement historique qu'est le Palais du Louvre.

Inès Dimassi
 
 
DANS LA MEME RUBRIQUE
BIM, numérique, nouvelles technologies et innovations à Batimat 2017
VIDEO KAPSARC
Cap sur la Francophonie à l'honneur !
 
 
http://www.archibat.info/
Dossier du mois
Revêtements de façade
Chaque façade confère au bâtiment une identité spécifique par l’emploi de divers revêtements en perp ...
Archibat la revue
Présentation
Vente & Abonnement
Revue de presse
 
Partenaires
Accueil | Flux RSS | Publicité | Référencez-vous sur Archibat | Newsletter | Contactez-nous | Plan du site
© 2008 Architecture, Bâtiment, Communication | création site web Positif Tunisie - Tous droits réservés
hacklink faydaları wordpress indir sexs shop hacklink elektronik sigara