fbpx
LOADING

Type to search

Ouverture du programme EUROMED IV

Share



C’est le 04 février, qu’ont débuté les journées de formation à Dar Lasram, concernant le projet «Mutual Heritage : de l’intégration historique à la participation active contemporaine», lequel a été financé par la Commission Européenne dans le cadre du programme Euromed IV. Cette formation qui s’est déroulée jusqu’au 08 février a visé essentiellement l’intégration nécessaire du patrimoine culturel dans le contexte actuel tant sur un plan social qu’économique. Parce que les valeurs du patrimoine partagé nous concernent tous.

 Projet ambitieux, ce programme a eu pour but de  consolider les ressources humaines et leurs capacités de gérer le patrimoine afin de concrétiser des pratiques méthodologiques efficientes à travers un réseau de professionnels publics et privés. Il a renforcé également l’échange de connaissances et d’expertises entre professionnels chargés du patrimoine des différents pays et bénéficier de leur expérience en gestion de patrimoine partagé.

 

Le projet « Mutual heritage » a été réalisé à travers des cours de formation au Maroc, en Tunisie et en Palestine pour les professionnels des secteurs éducatif et touristique. Il a été renforcé  par des expositions et des publications ainsi que des initiatives publiques afin de sensibiliser les communautés locales.

 

Ce projet n’aurait pas eu lieu d’être sans la participation active de l’Université de Tours, l’ASM (Association pour la Sauvegarde de la Médina), l’Association CASAMEMOIRE, l’ENA, RIWAQ, HERISCAPE, Association patrimoines partagés, l’Université de Ferrara et l’Université de Florence.

 

Former les participants en leur prodiguant connaissances théoriques et éléments pratiques ainsi que des outils de travail pour une meilleure approche  de la sauvegarde du patrimoine récent. Telle est toute l’ambition de ce projet à Tunis.

 

Le programme de formation a comporté donc un volet Activités théoriques (introductions institutionnelles, illustration du projet Mutual Heritage, leçons, présentations de recherches, d’études, et de thèses, etc.) et un volet Travaux pratiques et des activités sur le terrain (visites, travaux de reconnaissance et évaluations réalisés par les stagiaires et les formateurs et qui seront présentés et discutés à la fin de la formation). Concernant l’activité pratique, les stagiaires ont été partagés en environ quatre groupes travaillant sur des parcours identifiés par l’ASM.

 

La formation a été axée sur la ville de Tunis, en particulier  sur le bâti édifié à la fin du 19ème siècle début 20ème  dans le centre historique, la Médina de Tunis en l’occurrence. Les parcours définis ont concerné la Médina centrale et son faubourg sud (Rue Boukhriss, rue Abdalwahab, rues de la Vérité et du Réservoir, rue des Silos,) ainsi que la ville basse du 19ème siècle (rue d’Angleterre et l’îlot du Marché Central).






Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *