1er Prix

1er Prix



LE PREMIER PRIX
Adel BOUAZIZ, Imed CHOUCHEN et Mohamed TRIKI, architectes

L’intégration du caractère historique de l’environnement est obtenue par l’implantation d’une paroi sous forme d’aqueduc qui traverse le projet selon un axe nord-sud. L’idée de l’aqueduc en tant que source de vie s’est traduite par l’insertion de l’ensemble des réseaux alimentant l’établissement (informatique, électrique, eaux pluviales…) au sein de cet élément imposant qui joue aussi le rôle d’élément signalétique fort pour l’Institut.
L’entrée principale, précédée d’un parvis se trouve en position centrale entre l’administration et l’auditorium, ce dernier étant volontairement situé à proximité de l’entrée pour accueillir l’ensemble des étudiants du campus. La cour centrale se trouve dans le prolongement du «chemin de l’aqueduc» à partir de l’entrée. Le thème de l’eau se manifeste aussi dans la configuration en hémicycle de la cour, par analogie à la forme demi-circulaire du temple des eaux, marquant la situation de la source. Ainsi, l’emplacement du centre de documentation à la périphérie de l’hémicycle renvoie à l’idée de la lecture et l’information comme source du savoir.
Les unités d’enseignement sont desservies par un système de cours patios plantés, rappelant le thème du minéral et du végétal, et permettant d’introduire la lumière naturelle à l’intérieur des espaces de travail. L’ensemble du projet constitue une masse compacte et ramassée dont la force réside dans l’image de l’aqueduc qui traduit la vocation symbolique du site.





No Comments

Leave a Reply