fbpx
LOADING

Type to search

35ème assemblée de l’AIMF à TunisLes maires francophones se mobilisent en faveur de l’innovation

Share



Échange, réflexion et dialogue autour des pratiques de gestion territoriale
La 35ème assemblée générale de l’Association internationale des maires francophones (Aimf) se tiendra à Tunis du 7 au 9 octobre 2015. Le colloque portera sur le thème : l’innovation, une réponse au défi d’un monde plus urbain. Ainsi, les travaux seront organisés sur trois ateliers afin de répondre à des questions d’actualité, à savoir : quelles innovations urbaines en faveur des relations internationales, de paix, des échanges et de prévention des conflits? Comment le maire fait-il le lien entre la stimulation de l’entrepreneuriat féminin et des start-up? Et la mise en œuvre du partenariat stratégique Aimf-Commission européenne: plus d’autonomisation des villes pour le développement durable et inclusif des territoires.


Cette nouvelle
assemblée sera présidée par Mme Anne Hidalgo, maire de Paris. Par ailleurs,
plus de deux cents participants ont, déjà, confirmé leur présence à ces
assises. Parmi eux figurent notamment Alain Juppé, maire de Bordeaux, Christian
Estrosi, maire de Nice, Denis Coderre, maire de Montréal, Khalifa Ababacar
Sall, maire de Dakar, et nombre de leurs pairs en Afrique, Asie et dans les
pays arabes.


Ces participants seront reçus par le président de la République,
Béji Caïd Essebsi, alors que le chef du Gouvernement, Habib Essid, ouvrira les
travaux de l’assemblée générale. Quant au colloque sur l’innovation, il sera
ouvert par le ministre de l’Intérieur, Mohamed Najem Gharsalli. Le ministre des
Technologies de la communication  et de l’Economie numérique, Noomane
fehri, introduira les débats sur le thème: «quelle gouvernance pour libérer
l’innovation?». 


Ravi d’accueillir cette grande rencontre francophone, le Maire
de Tunis, Saifallah Lasram, s’est félicité de cette participation significative
qui constitue une marque d’appui aux villes tunisiennes en général et à la
capitale, en particulier. «La transition démocratique, a-t-il déclaré, a été
marquée par l’adoption d’une nouvelle constitution qui consacre notamment la
décentralisation avec plus d’attribution aux municipalités, aux régions et aux
districts. Elus municipaux et citoyens auront, ainsi, à jouer un rôle de
premier plan, au succès duquel la coopération avec les villes amies et jumelées
apportera une contribution substantielle. Aussi, l’expérience tunisienne en
matière de gestion communale, d’innovation, d’aménagement urbain et de
développement durable, est mise en partage avec nos partenaires. La réunion de
l’Aimf à Tunis donne à notre association comme à nos villes de nouvelles
perspectives».
Notons que L’Aimf est parmi les quatre opérateurs de la
francophonie, créée en 1979 à l’initiative des maires de Paris Jacques Chirac
et de Québec Jean pelletier. Elle  est le réseau des élus locaux de 48
pays où le français est la langue officielle, la langue de communication ou une
langue largement utilisée, et qui se retrouvent autour de valeurs communes que
sont la place des femmes dans les processus de décision, la démocratie
participative ou encore la planification du développement local.


A travers ses
rencontres et séminaires, l’Aimf offre aux élus locaux et aux cadres de
l’administration territoriale un espace d’échange, de réflexion et de dialogue
autour des pratiques de gestion territoriale. Elle favorise ainsi les
transferts de savoir-faire, le renforcement de l’expertise francophone et le
développement d’une solidarité concrète entre ses membres. 
En participant aux
grandes conférences internationales et en établissant des relations de travail
durables avec les agences de développement et les bailleurs multilatéraux,
l’Aimf offre, également, à ses membres la possibilité de voir leurs valeurs et
leur savoir-faire portés sur la scène internationale.

Source : La Presse







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *