fbpx
LOADING

Type to search

Atelier international : «l’éco-construction comme facteur de développement»

Share



Nul ne peut ignorer la prise de conscience de l’urgence écologique.
En effet, elle a touché toutes les sociétés, et pratiquement tous les secteurs d’activité et particulièrement celui du bâtiment.
Ainsi, durant toute la journée du vendredi 27 mai, un atelier international organisé par l’ANME, la GIZ et le CTMTCCV, sous le thème de l’éco-construction comme facteur de développement, a eu lieu à la Cité des Sciences de Tunis.

Plusieurs représentants de ces organismes sont venus exposer différents projets s’inscrivant dans cette thématique, tels que M. Mounir BAHRI – Directeur Général du CTMCCV, M. Ulrich LAUMANS de la GIZ, Mme Raouda EL ARBI Directrice auprès de la DGBC, M. Lotfi REJEB architecte.


Un programme au contenu riche et diversifié et des intervenants tous aussi intéressants les uns que les autres pour transmettre le même message fort à l’ensemble des participants, à savoir se mettre au vert par souci écologique mais également économique et social! Il est à souligner que, les architectes figurent parmi les premiers acteurs concernés par l’impact de leurs réalisations sur les hommes et l’environnement. Aussi, à la diffusion de modèles identiques, d’une architecture universelle et contemporaine, se sont-ils substitués ce vendredi, le partage d’expériences et de méthodes entre européens et tunisiens d’une éthique commune. Les objectifs sont identiques, mais les voies sont différentes. Au cœur des problématiques de cet atelier, figurent l’exemple de projets pilotes réalisés en Tunisie, en Afrique et en Europe, les énergies renouvelables et la matière disponibles sur le marché local. Les recherches sur les matériaux et les nouveaux modes constructifs industriels sont en voie de progression.


 

A titre d’exemple, Archibat a retenu pour vous, un matériau de construction conçu par la société tunisienne SOIB, aux propriétés d’isolants thermiques et acoustiques très intéressantes. Il s’agit de briques de terre comprimées posées à sec, par simple imbrication.


En outre, parmi les intervenants, sont venus des membres de l’éco-centre de Sidi Amor, tels que Nour Pelletier, conducteur de chantier, présenter le concept de l’éco-construction en Tunisie et partager leurs expériences avec un public de professionnels.
Pour conclure, voici pour nous tous, une question perçante posée par un des participants européens, M. Eric LAITAT, consultant en éco-technologies:


” en Tunisie, vous, architectes, ingénieurs et promoteurs, avez toute une panoplie de matériaux locaux écologiques, un soutien financier de l’Etat, un climat idéal, des coopérations tuniso-allemandes tel que la GIZ, à votre disposition, afin d’optimiser vos ressources naturelles et de construire un bâtiment au confort thermique et acoustique idéal, et ce, à moindre coût qu’une construction ordinaire! Alors, bon sang, qu’attendez-vous pour le faire?”

 

Auteur : Zeineb Enneifar






Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *