fbpx
LOADING

Type to search

Schneider Electric : 35 ans de présence en TunisieUn engagement de longue date et des perspectives d’avenir

Share



Depuis 35 ans, Schneider Electric apporte au marché tunisien des équipements de pointe en distribution électrique et automatismes industriels, s’appuyant notamment sur ses marques historiques, Merlin Gerin et Télémécanique (disparues en 2008 au profit de la marque Schneider Electric).
Depuis une dizaine d’année, le Groupe a étendu son portefeuille d’offres en Tunisie vers
les installations résidentielles (appareillages électriques et réseau), les services, les centres de données, la moyenne tension et les énergies renouvelables.

Aujourd’hui, fort de ce développement, le groupe conçoit et commercialise des solutions complètes et intégrées de gestion de l’énergie, de la prise de courant au logiciel de supervision, pour tous les marchés.

 


Le Groupe emploi 25 personnes en Tunisie et s’appuie sur un réseau d’une dizaine partenaires tableautiers, représentant plus de 250 personnes dédiées aux produits Schneider Electric. Le réseau de distributeurs officiels comprend, quant à lui, plus d’une quinzaine d’entreprises à travers tout le pays, de Tunis à Sfax en passant par Sousse, Gabès etc.


Par ailleurs, de nombreux composants de produits cœur de gamme sont fabriqués par les industriels tunisiens au profit des usines Schneider Electric à travers le monde.


Regards sur l’énergie en Tunisie

 







“Dans un contexte de dilemme énergétique global – avec la nécessité de multiplier par deux la production d’énergie tout en divisant par deux les rejets de C02 pour réduire l’impact du changement climatique – la Tunisie montre l’exemple” déclare M. Jean-Marc DARBOUX, Président de Schneider Electric International.
Après plus de 20 années d’engagement vers le développement durable, la Tunisie a modernisé son économie, la rendant moins « gourmande » en énergie (réduction de 30% de l’intensité énergétique finale depuis 1990). Le pays se place ainsi dans la moyenne mondiale avec une économie deux fois plus efficace énergétiquement que la moyenne africaine.


Plus récemment, les résultats du programme quadriennal (2008 – 2011) de maîtrise de l’énergie, dévoilés par l’ANME, ont été remarquables avec notamment un taux de réussite de 83% sur les objectifs d’économies.



Le cadre législatif et incitatif s’est vu renforcé et les exemples sont nombreux : orientation des achats de lampes et réfrigérateurs vers la basse consommation, loi sur la maîtrise de l’énergie dans la construction de collectifs neufs, plus de 600 contrats programme pour une industrie plus efficace, obligation d’audits énergétiques….

 

Enfin, au travers du Plan Solaire 2010 – 2016, les énergies renouvelables font un pas de géant dans le paysage énergétique tunisien, passant à 1,4% de la production en 2011 avec notamment plus de 13000 ménages équipés en solaire domestique et une accélération de la production décentralisée.

 

Toutefois, alors que le PEE (Programme Environnement- Energie) dévoile ses premières réalisations, des problématiques demeurent. On retrouve principalement :

 



  • La hausse continuelle du coût de l’énergie : + 8% sur les tarifs d’électricité pour les entreprises tunisienne depuis septembre 2012, des prévisions de hausse du baril de pétrole brut jusqu’à 200 USD en 2035 au plan mondial …


  • Une tension grandissante entre l’offre et la demande énergétique : un « manque » de 1 Mtep en 2011 et une demande qui devraient être multipliée par 2,6 d’ici 2030


  • Et des sollicitations de puissance qui poussent le réseau vers ses limites.


Solutions Schneider Electric en Tunisie

 







Ces problématiques soulèvent des dilemmes propres à la Tunisie :



  • Comment réduire la dépendance pétrole tout en favorisant la mobilité


  • Comment réduire la demande énergétique des entreprises privées, des bâtiments et services publics tout en conservant leur performance


  • Comment produire plus de manière centralisée et autonome tout en étant durable


  • Comment amener une meilleure réactivité et un contrôle du réseau tout en conservant l’existant

“La Tunisie est à l’aube d’une nouvelle ère et c’est aujourd’hui que nous devons, ensemble, nous poser les bonnes questions. Et c’est ensemble que nous y répondrons” déclare M. Rabie HAMZE, Directeur de Schneider Electric Tunisie.
Face à ces dilemmes, Schneider Electric propose une plateforme complète de solutions, à travers 5 domaines d’expertise majeurs, pour s’inscrire dans le projet énergétique tunisien :


Gestion et production d’énergie :




  • Une orientation vers le Smart Grid (Réseau Intelligent), soit un réseau communiquant et supervisé en temps réel, capable d’intégrer les flux d’énergies renouvelables centralisés ou provenant des productions domestiques ou d’entreprises, disposant d’une mesure et d’une gestion interactive de l’effacement et capable d’intégrer le véhicule électrique.


  • Un développement des centrales solaires autonomes (dites Off-Grid) avec des capacités pouvant aller de 2 kWc (pour un garage ou une dépendance) à 240 kWc (pour un bâtiment, hôtel, magasin).

Gestion de la mobilité :



  • Des infrastructures de recharge pour véhicule électrique adaptées à leurs environnements (résidentiel, tertiaire, infrastructures publiques etc.)


  • Des services de supervision (maintenance, optimisation des bornes de recharge…)

Gestion de l’eau :




  • Optimisation des process pour réduire le coût de production et compenser la hausse du coût de l’énergie (gestion de la distribution, détection des fuites…)


  • Gestion de la qualité de l’eau (contrôles, systèmes de sécurité…).

Gestion des services publics :




  • Gestion et optimisation de l’éclairage public pour réduire sa consommation tout en maintenant ses performances (sentiment de sécurité, identité du lieu…)


  • sécurité publique & vidéoprotection

Gestion des bâtiments et des logements :




  • Solutions intégrées de gestion de l’énergie pour installer, coordonner et superviser l’ensemble des fonctions du bâtiment (température, éclairage, ventilation, réseaux, sureté…) afin de réduire sa consommation tout en maintenant son confort et sa fonctionnalité.

Une approche globale des problématiques énergétiques tunisienne nécessite toutefois l’implication de toutes les parties prenantes concernées (Etat, collectivités locales, entreprises, particuliers etc.) pour qu’une solution intégrée puisse émerger. Ceci fait dire à M. Jean-Marc DARBOUX : “Notre souhait est de proposer à la Tunisie ce que nous avons de meilleur en termes d’approche et de solutions pour alimenter les discussions et réflexions avec l’ensemble des acteurs concernés par l’avenir énergétique de la Tunisie”.

 

 

 

 

A propos de Schneider Electric
Présent dans plus de 100 pays, Schneider Electric offre des solutions intégrées pour de nombreux segments de marchés afin de rendre l’énergie sûre, fiable, efficace, productive et verte. Le Groupe bénéficie d’une position de leader dans l’énergie et les infrastructures, les processus industriels, les automatismes du bâtiment, les centres de données et réseaux ainsi qu’une large présence dans les applications du résidentiel. Avec 22,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011, ses plus de 130,000 collaborateurs s’engagent auprès des individus et des organisations afin de les aider à tirer le meilleur de leur énergie.
www.schneider-electric.com


 

Présentation

 



  • Rabie HAMZE, 38 ans, Directeur de la zone Tunisie-Libye au sein de Schneider Electric International


Son parcours:



  • Il débute sa carrière dans l’industrie automobile.


  • Il rejoint Schneider Electric en 2001 en tant que directeur industriel de la filiale du groupe en Algérie.


  • Il réalise l’exclusivité de sa carrière à l’international. En 2010, il pose ses valises à Tunis pour gérer la zone Tunisie/Libye.



  • Jean Marc DARBOUX, 55 ans, Président de Schneider Electric International qui regroupe 70 pays


Son parcours:



  • Il débute sa carrière en 1980 chez télémécanique.


  • Il rejoint le groupe Schneider-Electric en 1995.


  • Il passe 30 ans de sa carrière, à l’international dont 23 ans en tant qu’expatrié en Amérique Latine, au Moyen Orient, dans les Caraïbes, et en Afrique du Nord.”


 















 




 





 






Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *