fbpx
LOADING

Type to search

CINEVOG, renaissance d’un théâtre de proximité

Share



Tel un équilibriste sans filet, il devait composer avec les structures existantes, tout en les mettant en cohérence avec les besoins d’un artiste passionné, d’un art accessible à tout le monde et d’un endroit qui se veut polyvalent.
Dans un air où les espaces clos synonymes de barrières à l’image de l’ancienne politique culturelle sont révolus, Moncef Dhouib, homme de théâtre, réalisateur et producteur tunisien, a lancé un défi, celui de sauver une salle de ciné à l’abandon depuis plus de 20 ans et de donner l’exemple aux collectivités locales.


Un défi de taille, mais un défi relevé.
Après l’étude des états des lieux au niveau de la salle de projection l’intervention architecturale consistait à renforcer la structure, revoir le système de toiture amovible, élargir la scène, construire des loges pour les artistes, un espace de détente et une entrée indépendante, ainsi étaient les travaux de réhabilitation au sein de la salle CINEVOG. Une extension vient s’ajouter à cette salle pour faire de l’espace un complexe intégré : café, galerie, salles de cours, CINEVOG se transforme en une véritable fabrique artistique.

1950-2014, aujourd’hui CINEVOG rénovée, restructurée et agrandie, offre une invitation à la découverte et à l’ouverture, de la production à la diffusion et à l’échange. Un espace modulable où les frontières entre extérieur et intérieur disparaissent, où les caractéristiques répondent correctement aux exigences de la fonction.
Une inauguration officielle a eu lieu le dimanche 22 Juin 2014, portant l’espoir d’avoir un soutien financier auprès des organismes concernés et de la société civile afin d’achever le projet de rénovation et d’extension et de marcher de l’avant dans cette quête artistique longuement cherchée.

«A CINEVOG, Il ne s’agit pas de voir le spectacle ou le film, il s’agit de le vivre et de participer au processus de production » ainsi parlait l’homme de théâtre de ce complexe artistique.

Est-ce le début d’une révolution artistique visant la renaissance des théâtres de proximité, où les habitants se réunissent autour de l’art, ou l’expression artistique émane « de Monsieur tout le monde» «par Monsieur tout le monde» et « pour Monsieur tout le monde» ?

Auteur : Abir Azzi







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *