fbpx
LOADING

Type to search

Circuit touristique de la Médina de TunisL’ASM tire la sonnette d’alarme

Share



Les actes répréhensibles se multiplient au niveau du circuit touristique et culturel de la Médina de Tunis (rue Sidi Ben Arous et une partie de la rue du Pacha), portant préjudice à l’esthétique de ce circuit, a affirmé la directrice générale de l’Association de sauvegarde de la Médina de Tunis, Samia Yaïche.

Ces actes consistent notamment en la destruction des barrières interdisant l’accès du circuit aux voitures qui s’est ainsi transformé en parking, outre la circulation dense des véhicules entravant celle des piétons tant des Tunisiens que des touristes.


Il s’agit également des écritures qui salissent les murs. Mme Yaïche ne cache pas son indignation face à de tels agissements, notamment la multiplication des constructions anarchiques, précisant que certains habitants de la Médina font construire des étages sur des maisons traditionnelles, ce qui est de nature à nuire à l’esthétique de la ville.


Par ailleurs, un projet d’extension du circuit touristique et culturel de la Médina pour englober toute la rue du Pacha et la rue de Dar El Jeld a été élaboré par l’Association et présenté au ministère du Tourisme, a affirmé Mme Yaïche, à l’Agence TAP, en marge de la visite du ministre du Tourisme à la Médina.


Ce projet, dont le coût est estimé à 2 millions de dinars, porte sur l’entretien des façades, l’embellissement des entrées, le renouvellement des réseaux de la téléphonie, de l’eau potable et de l’électricité.


Un autre circuit touristique est, en outre, programmé par l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (Arru) au niveau de «la place du général» et de la cité des andalous. Le projet de ce nouveau circuit, dont le coût s’élève à 2 millions de dinars, est financé par l’Agence française de développement (AFD), a encore précisé Mme Yaiche.

Le ministre du Tourisme a mis l’accent, au cours de sa visite, sur la nécessité d’accorder l’intérêt requis à la Médina de Tunis qui a une symbolique historique et civilisationnelle.

 

Source : La Presse

 










 



 








 


 







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *