fbpx
LOADING

Type to search

Cité des sciences et des affaires de SfaxDans l’attente de l’accord du gouvernement

Share



Le mégaprojet de la Cité des sciences et des affaires (Knowledge and Business City) annoncé depuis environ une année dans la région de Sfax est prêt à être réalisé dans l’immédiat et n’attend que l’approbation du gouvernement, a déclaré le promoteur et directeur exécuteur du projet Abdellatif Khemakhem au correspondant de l’agence TAP à Sfax.

Il a indiqué, en marge d’une rencontre internationale portant sur les défis et perspectives du partenariat entre l’enseignement supérieur et le monde des affaires organisée à Sfax à l’initiative de l’Institut supérieur des études technologiques (ISET) de la région et de l’institution universitaire américaine «Community College», que l’on s’attend à ce qu’une convention soit signée entre le gouvernement d’un côté et le promoteur du projet et ses associés internationaux de l’autre.

Cette convention devrait permettre la réservation d’un terrain et sa viabilisation dans la région de Gargour (18 km au sud de la ville de Sfax) pour la réalisation du projet, dont le coût est de deux milliards et demi de dinars et qui comporte des institutions universitaires et des entreprises économiques et professionnelles dans divers secteurs tels que la santé, le tourisme, les hautes technologies, l’agroalimentaire…

M. Abdellatif Khemakhem, universitaire et chercheur tunisien ayant acquis une longue expérience aux Etats-Unis d’Amérique et dans les pays du Golfe, donnera, à l’occasion de cette rencontre, une conférence sur les synergies de partenariat entre l’institution universitaire et l’entreprise économique.

Ouvrant les travaux de la rencontre, le directeur de l’ISET de Sfax, M. Samir Baklouti, a assuré que cette manifestation internationale s’inscrit dans le cadre de la coopération établie depuis deux ans entre l’ISET de Sfax et le «Community College», visant à échanger les expériences en matière d’enseignement local et spécialisé.

Wafa Mezghani, coordinatrice du projet de coopération, a indiqué que l’objectif d’un tel programme est de promouvoir la collaboration entre les deux instituts au niveau de la formation et du recyclage des enseignants et des étudiants et de l’amélioration de la qualité des formations dispensées.

Pour sa part, M. John Henik, vice-président de Kirkwood Community College, a fait savoir que d’excellentes relations sont déjà établies entre les établissements universitaires tunisiens et les établissements américains.

Une équipe de travail regroupant des enseignants chercheurs dans les divers départements de l’ISET et de l’Institut Kirkwood est déjà constituée afin de prospecter les meilleurs moyens d’améliorer l’employabilité des diplômés avec un échange d’expertises et de savoir-faire, a encore dit M. Henik, précisant que ce projet de coopération a été financé par l’ambassade américaine à Tunis.

Il a fait savoir que l’Institut de Kerkwood est à même d’accueillir 66 étudiants tunisiens en plus des 4 étudiants reçus auparavant à l’Institut pour y poursuivre leurs études universitaires.

Source : La Presse







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *