fbpx
LOADING

Type to search

Colloque internationalQuelle régionalisation dans les pays du Maghreb ?

Share



La régionalisation fut au cœur de la révolution tunisienne. Celle-ci s’est d’abord déclenchée au plan régional avant d’atteindre la capitale. Parmi ses principales revendications le développement régional équitable a occupé une place de choix. Dans le prolongement de cette revendication, le projet de constitution consacre l’idée de décentralisation et affirme une forte orientation vers la régionalisation. Le Maroc connait depuis quelques années un processus dit de «régionalisation avancée».

La Lybie est à la croisée des chemins entre régionalisation et revendications fédéralistes.

La régionalisation est un processus de promotion et de développement des collectivités infra-étatiques, de niveau régional.

Il s’agit d’un processus dynamique à travers lequel l’Etat tente de s’adapter à une situation nouvelle en renforçant le développement régional sous tous ses aspects : économique, politique, social, humain…. Il s’agit d’une opportunité pour l’Etat central de revoir ses relations avec les pouvoirs régionaux et locaux et d’accepter un nouveau partage des compétences. L’accent est alors mis sur les considérations politiques et sur les vertus démocratiques du processus de régionalisation et ses bienfaits pour la démocratie locale et sur les considérations économiques se rattachant au développement régional.

Est-il possible de développer un processus de régionalisation sans aboutir au régionalisme ? Les régions peuvent-elles exister sans régionalisation ? Et pour ce faire, quels découpages sont pertinents pour quelles compétences ?

Les concepts de régionalisation et de régionalisme, ainsi que l’idée de «régionalisation sans régionalisme» doivent donc retenir l’attention dans le contexte nouveau de la Tunisie mais également du Maghreb dans un monde travaillé par la dialectique du global et du local.

Le thème de la « région » intéresse de multiples disciplines comme le droit public, constitutionnel et administratif, que la science politique, la science administrative, la sociologie des organisations, l’économie publique et l’aménagement du territoire puisqu’il influe sur la qualification, l’organisation, le fonctionnement des Etats et de leurs collectivités locales ou infra-étatiques, de même que sur leurs politiques.

S’inscrivant dans l’optique de mise en œuvre d’une régionalisation solide dans les pays du Maghreb et du projet de constitution, ce colloque portera sur les questions fondamentales relatives à la signification, aux défis et aux enjeux de la régionalisation tant politiques, qu’économiques et sociaux. La réflexion, nourrie par les parcours des pays maghrébin et éclairée par les expériences comparées, sera centrée notamment sur les questions de découpage, d’optimum spatial, d’équité et d’équilibre régional, de gouvernance, d’organisation, de fonctionnement, d’autonomie régionale, de répartition des compétences, de finances et de fiscalité régionales et de démocratie, de solidarité et de durabilité. Il tentera d’analyser les contraintes, d’évaluer les potentialités et d’ouvrir les perspectives d’une régionalisation à la fois pertinente, réaliste et efficace.







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *