fbpx
LOADING

Type to search

Construction durable : de la conception à la réalisationUn séminaire qui a posé les bons jalons

Share



Programme ambitieux lors du séminaire franco-tunisien sur la construction durable qui s’est tenu les 2 & 3 octobre 2010 à Hammamet. Organisé à l’initiative de l’Ecole Polytechnique de Tunisie, des Ecoles Nationales d’Ingénieurs de Sfax et de Tunis, de l’Institut Supérieur des Technologies de l’Environnement, de l’Urbanisme et du Bâtiment (ISTEUB) et de l’Institut Supérieur des Etudes Technologiques (ISET) de Sfax, en collaboration avec l’Ecole Centrale de Lille (France)*, il comptait de nombreux étudiants, enseignants et professionnels parmi les participants et, à la tribune, un panel d’experts français et tunisiens.

Avec des interventions qui couvraient les champs de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme jusqu’aux questions plus techniques, exemples à l’appui, le week-end a été studieux et a permis de fédérer des secteurs inter-dépendants mais qui n’ont pas forcément l’occasion d’être réunis à une même table. Ouverts à tous les professionnels, le séminaire était d’un grand intérêt pour tous ceux qui sont concernés par les enjeux de la durabilité, de l’économie d’énergie, des énergies renouvelables, de l’éco-construction et de l’environnement d’une manière générale et qui seront appelés à collaborer aux chantiers mis en œuvre par les ministères de tutelle.
Changements climatiques, gestion des déchets, développement exponentiel des grandes villes, transports urbains propres, habitat vert c’est la qualité de vie qui est concernée au premier chef et la prospective dans ce domaine est primordiale. Avec les nouvelles technologies qui sont présentes à chaque stade des projets (conception, développement, finition, exploitation), il est tout à la fois possible de concevoir et de réajuster au plus près.


“Consommer juste ce dont a besoin quand on en a besoin où on en a besoin”
L’une des présentations portait sur un exemple de bâtiment HQE (Haute Qualité Environnementale) et BBC (bâtiment basse consommation). L’animation très claire d’Antoine Gibour, designer manager principal à Norpac, filiale de Bouygues, était particulièrement intéressante. Il s’agissait du bâtiment ERE PARK construit par Bouygues Construction dans le Nord de Paris. Un bâtiment HQE de démonstration où tous les paramètres ont été mis en œuvre : chauffage et climatisation utilisant l’eau de la nappe phréatique, surfaces vitrées, utilisation de l’éclairement naturel au maximum, éclairage à détection et à gradation, étanchéité à l’air et ventilation à double flux, installation de capteurs et gestion automatisée… Tout a été fait pour réduire au maximum les coûts énergétiques. Panneaux solaires en plus mais qui, d’après l’intervenant, étaient superflus.
L’objectif était une consommation à 50 kW/m2/an au lieu de 120 kW mais au bout d’une année d’exploitation, la consommation n’était en fait que de 43 kW/m2/an… Une performance technologique qui a nécessité aussi une participation active des employés qui ont délaissé l’ascenseur au profit de l’escalier et qui ont évité les machines à capsules pour le café (1h de Nespresso = 1 journée de photocopie) ! A


*avec le soutien de l’Institut Français de Coopération (IFC) et de la Tunisian Scientific Society (TSS).
Voir aussi : http://www.icamem2010.org/semconstdurab







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *