fbpx
LOADING

Type to search

CONSTRUIRE UNE VIRTUAL SCHŎLA

Share

Microarchitectures nomades contre la fracture numérique

Mini Maousse1, c’est une plateforme de réflexion, initié par la Cité de l’architecture et du patrimoine de Paris, sur une thématique de société proposant un symposium réunissant chercheurs et acteurs du monde construit. C’est un concours d’idées, avec un jury prestigieux et de nombreux experts, qui invite les jeunes à s’engager dans un processus de recherche-action. La 7ème édition de Mini Maousse a proposé de concevoir une « Virtual Schŏla2 », une e-box à l'ère du « cloud ». Ce concours dirigé par Fiona Meadows, a lancé le défi de proposer des microarchitectures conviviales pour lutter contre la fracture numérique. L’enjeu était de recréer une vie de quartier autour d’un module technologique dans les communautés rurales ou les zones urbaines sensibles.

Sorte de maison d’associations virtuelles, cet objet hybride autonome permettrait d’offrir un espace d’information et de divertissement, d’où le choix de l’intitulé du concours : « Virtual Schŏla ». Il s’agit d’un espace mobile d’apprentissage et de connaissance où la notion de loisir est insufflée pour apporter aux usagers du plaisir, voire du réenchantement.

Virtual Schola

Objectifs du projet « Virtual Schola »

La fracture numérique, c’est la disparité d’accès aux technologies informatiques, notamment à un ordinateur ou à Internet. Elle se calque bien souvent sur la fracture sociale et se manifeste entre pays riches et pays pauvres, zones urbaines et zones rurales. Avoir accès à Internet peut pourtant aider à défendre ses droits, ses idées, s’informer, communiquer, remplir des formulaires administratifs, acheter à prix compétitif, etc. Être exclu de la société numérique, c’est donc aujourd’hui être victime de nouvelles sources d’inégalités, qu’elles soient économiques, sociales ou culturelles.

L’objectif est de concevoir une petite architecture qui doit faire le maximum ! Prouver par l’exemple que la petite échelle peut se décliner en architecture à travers de multiples projets et objets rivalisant d’inventivité et de poésie. Cette e-box pourrait, en fonction du moment de la journée et du jour de la semaine, se transformer en e-école, bibliothèque numérique, salle de cinéma ou d’exposition, espace de coworking, cabine de visiophone publique et gratuite. Elle proposerait une entraide pour former à l’utilisation de l’ordinateur et d’Internet tout en offrant les services d’e-écrivains publics pour remplir numériquement les formulaires administratifs.

« Virtual Schŏla » – Tunisie – Datamatrix : Ecole de coding mobile

La boite Datamatrix renvoie à la problématique d’optimisation spatiale. Elle est à l’image de la symbologie code-barres 2 D à haute densité qui permet de représenter une quantité importante d’informations numériques sur une surface réduite. C’est une école de coding mobile qui offre des formations destinées aux collégiens, lycéens et étudiants des zones défavorisées. La conception de ce « Virtual Schola » puise ses sources d’inspiration dans l’univers numérique avec ses ressources mobiles et volatiles, d’une part, et le patrimoine immatériel emblématique de la Tunisie, d’autre part. Cette micro-architecture nomade s’appuie sur un processus automatique de génération de formes inhérentes à une trame, déployant un support à pixels et voxels. De l’extérieur, ce box repose essentiellement sur une perception visuelle ambigüe, variable dans le temps.

Il s’agit d’une traduction binaire d’un ancien poème tunisien « la volonté de vivre » d’Abou El Kacem Chebbi.

De l’intérieur, l’exploration du domaine du possible, défini par les boites en bois générées, regroupées ou isolées, accrochées à un moucharabieh comme toile de fond, permet d’offrir des sous-espaces ergonomiques d’usages multiples. En outre, ce box se prolonge en plein air grâce à une structure légère et des mobiliers modulables.

Equipe de conception et Réalisation : Alia Belkaïd, Architecte – PhD, Enseignante-Chercheure à l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Sana Karmous, Architecte, Doctorante à l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de Tunis, Atef Maazouz, Designer graphique.

Avec la collaboration de :

Archibat, Revue tunisienne spécialisée en architecture et urbanisme, fondée par Amel Souissi Talbi.

Préfabulous, startup de constructions modulaires clé en main en bois, fondée par Malik Nouira, Architecte.

Organisateurs Mini Maousse 7

Cité de l’architecture & du patrimoine – Paris, Fiona Meadows, responsable de programmes.

 

1 www.citedelarchitecture.fr/fr/evenement/mini-maousse-7

2 Du latin schola (« loisir studieux, leçon, lieu d’étude »), lui-même issu du grec ancien σχολή skholế « loisir consacré à l’étude ; leçon ; groupe de personnes qui reçoivent cet enseignement ». En bref, l’école est un lieu de loisir aussi bien qu’un lieu d’apprentissage.

 

Article paru dans Archibat n°49 – Juin 2020

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *