fbpx
LOADING

Type to search

EnergieUn important potentiel à valoriser

Share



Les gouvernorats de Tozeur et Kébili disposent d’un important potentiel dans le domaine de l’énergie solaire.
Au cours d’une réunion interrégionale pour ces deux gouvernorats, tenue mardi, dans les locaux de l’Institut des hautes études technologiques de Tozeur, des militants de la société civile et des professeurs universitaires du domaine ont appelé à tirer profit des possibilités offertes.

Les participants à la conférence organisée par le ministère de l’Industrie dans le cadre du dialogue national autour de l’énergie, ont souligné l’importance d’exploiter ces importantes réserves d’énergie solaire, surtout dans les secteurs du tourisme, de l’agriculture et de la consommation domestique, tout en remarquant l’absence de programmes et de stratégies permettant l’exploitation de cette énergie.

Ils ont mis l’accent sur la nécessité de respecter les spécificités de chaque région dans la détermination de la stratégie nationale de l’énergie, à l’horizon 2030, d’une manière permettant de connaître les potentialités de chaque région en énergies nouvelles, tout en demandant, d’autre part, de créer des structures pour s’occuper des énergies renouvelables et développer la recherche scientifique dans le domaine.

Les intervenants ont, en outre, appelé à mettre en place des programmes pour la réduction de la consommation d’énergie et demandé de relier le gouvernorat de Tozeur au réseau de gaz naturel pour en tirer profit dans les secteurs du tourisme et de l’agriculture.

Le directeur général de l’énergie au ministère de l’Industrie, Rachid Ben Dali, a indiqué, dans une déclaration au correspondant de l’agence TAP à Tozeur, que «la participation des composantes de la société civile, du tourisme et des spécialistes a pour objectif de déterminer une stratégie nationale de l’énergie, à l’horizon2030 qui évite à la Tunisie un déficit énergétique à cause de l’augmentation de la consommation. Cette stratégie pourra réduire de 30% la consommation qui doit décroître de 19 à 12,5 millions de tonnes, à l’horizon 2030. Le responsable a expliqué que «les gouvernorats de Tozeur et Kébili recèlent des réserves énergétiques importantes, principalement l’énergie solaire, outre la découverte de nouveaux champs pétroliers à Kébili et les importantes réserves de gaz existantes.

Source : La Presse

 

 







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *