fbpx
LOADING

Type to search

Energies renouvelablesBientôt la Steg n’aura plus le monopole de la production

Share



Une commission au sein du ministère de l’Industrie prépare un nouveau cadre réglementaire permettant aux entreprises privées de produire et d’exporter de l’électricité. Le projet sera présenté d’ici fin 2013

Les entreprises privées pourront bientôt produire de l’électricité à partir des énergies renouvelables, pour l’export ou la revente à la Steg.

C’est ce qu’a annoncé Abdelhamid Khalfallah, sous-directeur général des Energies au ministère de l’Industrie, à l’occasion d’une journée sur le thème des énergies renouvelables, organisée par la Jeune chambre internationale à Tunis. Actuellement, 95% de l’électricité produite a pour origine le fuel ou le gaz. «Grâce à l’ouverture au secteur privé,on pourrait atteindre 30% d’intégration des énergies renouvelables dans la production énergétique en 2030», affirme Khalfallah.


Initiative encourageante pour les investisseurs privés


La loi 7-2009, relative à la maîtrise de l’énergie ne permet de vendre à la Steg que 30% de la production annuelle d’électricité. Avec la nouvelle réglementation, les entreprises privées pourront vendre jusqu’à 100% de la production. Cela permettra à de nombreux investisseurs dans le secteur des énergies renouvelables de démarrer leurs projets en Tunisie.
Bloqué par l’absence d’un cadre reglementaire, le projet TuNur, qui vise à faire de la Tunisie le premier exportateur d’énergie solaire dans le monde, n’a jamais pu voir le jour. «Nous sommes contents de l’annonce de ce projet de loi. Toutefois, nous continuons à travailler sur un accord de principe qui servira de base pour l’élaboration d’une convention entre l’Etat tunisien et la société», déclare Dr Till Stenzel, directeur général de TuNur.

 








 








 















Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *