fbpx
LOADING

Type to search

Entretien avec M. Slim Karaborni, P.d.g de Tunisie AutoroutesRespecter les délais malgré les différentes contraintes…

Share



Quels sont les nouveaux projets d’autoroute en cours de réalisation ?
Il y a des nouveaux projets engagés depuis 2010 comme, à titre d’exemple, l’axe qui va relier Tunis à Ras Jedir. On a déjà réalisé le tronçon entre Tunis et Sfax. Le projet sera étendu de Sfax à Gabès sur 155 km pour un coût de 817 MD. L’axe reliant Médenine à Ras Jedir est également engagé sur 92 km pour un coût de 584 MD. L’axe reliant Gabès à Ras Jedir s’étend quant à lui sur 84 km pour un coût de 55 MD.

De ce fait, les travaux de l’autoroute de Tunis à Ras Jedir dureront de 36 mois si on ne sera pas, bien sûr, confronté à des aléas d’ordre foncier ou liés à l’entreprise exécutante. Ce sont des faits exogènes. A la fin de 2017, on aura, si tout va bien, une autoroute opérationnelle jusqu’à Ras Jédir.

D’autre part, on a engagé les travaux sur l’axe de Oued Zarga-Bousalem de 54 km pour un coût de 430 MD. Celui-ci est un prolongement du tronçon reliant Tunis à Medjez El Bab. Les travaux ont démarré en mai 2012 et devraient durer 36 mois. On est à un stade avancé sur certains lots de ce projet.
Après la révolution, on est engagé sur 230 km, excepté l’axe de Sfax-Gabès. Avant la révolution, on travaillait sur une distance de 50 ou 70 km. Pour achever les travaux dans les délais, on travaille sur un schéma directeur des autoroutes qui concerne aussi l’autoroute transmaghrébine qui va relier la Libye à la Mauritanie en passant par la Tunisie, l’Algérie et le Maroc. Le tronçon qui concerne la Tunisie est de 70 km, il reliera Bousalem aux frontières algériennes. C’est l’un des tronçons les plus onéreux compte tenu de la nature de la terre qui exige la construction de tunnels, de ponts… On prévoit le réexamen du projet du tracé.
Le réseau en exploitation est de 356 km. On vient de démarrer les travaux de renforcement du tronçon de l’autoroute au niveau de Hergla-Sousse dans les deux sens. Le péage étant le mode de paiement actuellement en vigueur, on va chercher de nouvelles technologies pour améliorer le système. La carte de l’utilisateur valable pour toutes les autoroutes de la République est à l’étude. On cherche aussi la modulation du système de régulation pour assurer une meilleure sécurité des utilisateurs et une régulation meilleure du trafic.

Quel est le taux d’avancement des travaux des différents projets et quelle est la raison du retard de certains d’entre eux comme, à titre d’exemple, l’axe Sfax-Gabès ?
L’autoroute reliant Sfax à Gabès est divisée en plusieurs lots dont le taux d’avancement des travaux est variable pour chacun. En tout, on compte six lots avec un taux d’avancement allant de 40 à 81%. Certains facteurs sont à l’origine du retard comme le problème foncier (expropriation, indemnisation…). Certaines entreprises chargées des travaux sont également confrontées à des problèmes financiers et ne sont pas en mesure de contracter de nouveaux crédits des banques. On a même financé la sécurité pour permettre aux travailleurs de travailler dans de bonnes conditions. Compte tenu des événements qui ont eu lieu en Tunisie en 2011 et 2012, les entreprises en question souhaitent avoir des indemnisations pour pouvoir poursuivre leurs activités. En tout cas, nous avons tenu des réunions avec les représentants des entreprises partenaires pour trouver des solutions et résoudre les problèmes. Certaines entreprises travaillent en veilleuse, mais il faut accélérer la cadence du travail. Des procès-verbaux ont été dressés pour que le rythme de travail reprenne normalement en 2014 afin de pouvoir achever les travaux avant novembre 2015, date d’entrée en service de ladite autoroute.

Quelles sont les sources de financement des différents projets et comment se présente la situation financière de «Tunisie Autoroutes»?
«Tunisie Autoroutes» est une société anonyme qui a démarré avec un capital de 4 MD en 1992 avant de l’augmenter à 182 MD en 2012 et à 999 MD actuellement. En 1992, la mission de la société était l’entretien et l’exploitation des autoroutes. En 2000, la société s’est vu confier une nouvelle mission à savoir la construction. L’objectif est d’étendre les autoroutes du nord au sud et d’ouest à l’est. Pour pouvoir mener ses projets, elle a recours aux prêts auprès des différents bailleurs de fonds comme le Fonds arabe de développement économique et social, la Banque africaine de développement, la Banque européenne d’investissement et l’agence japonaise de coopération internationale (Jica). La société a toujours honoré ses engagements financiers auprès de ces banques.
Quant aux recettes, elles sont passées de 43,09 MD à 51,258 MD. Cette accroissement des recettes est dû à l’augmentation du trafic. Après la révolution, de nombreux utilisateurs ont préféré emprunter l’autoroute pour être plus en sécurité. Mais cela n’empêche que la société a enregistré un déficit de 5 MD. Le montant du péage n’a pas été revu à la hausse depuis 2002 car on tient compte du pouvoir d’achat des utilisateurs. Compte tenu de la hausse des prix des matériaux de construction, du matériel utilisé, le coût de l’entretien et de la maintenance devient plus cher, mais les redevances au niveau du péage sont restées inchangées.
On a constaté aussi que certains axes sont moins rentables que d’autres comme ceux de Tunis-Bizerte et Tunis-Béja. Reste que le choix de renforcement du réseau autoroutier relève d’une politique nationale axée sur le développement régional. A Medjez El Bab, par exemple, une unité industrielle a été créée pour permettre à plusieurs unités de s’installer et de recruter de la main-d’œuvre grâce à l’entrée en service de l’autoroute. A Médenine, c’est le même effet qui va se produire après la mise en place de l’autoroute et je suis favorable à à la création d’une zone off shore dans cette région et dans celle de Ras Jedir. La société «Tunisie Autoroutes» contribue donc au programme de développement durable du pays.

Auteur : Propos recueillis par Chokri GHARBI

Source : La Presse







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *