fbpx
LOADING

Type to search

Exposition : L’avenir en rose

Share



«Pschitt, pschitt !!!», siffle et bouillonne la cocotte-minute de Halim Karabibene sur la cuisinière. Pour les commissaires, Christine Bruckbauer et Patricia K. Triki, elle est considérée comme l’emblème de la nouvelle Tunisie ou une nouvelle forme d’état est en train de prendre forme.
Capturer l’atmosphère de la Tunisie postrévolutionnaire a été l’un des objectifs du projet artistique rosige Zukunft (l’avenir en rose), inauguré avec beaucoup d’intérêt à la galerie ifa à Berlin et qui est exposé actuellement à Stuttgart depuis Janvier 2013.

Les œuvres présentées dans l’exposition font écho au bouleversement politique en Tunisie. Deux grands domaines y sont principalement explorés : l’identité nationale et individuelle ainsi que le rôle de la religion dans l’état.
Au sein de l’exposition, se trouve également un espace documentaire.
Plusieurs ordinateurs permettent aux visiteurs un accès aux événements artistiques survenus dans l’espace public et virtuel, deux supports de l’art contemporain en pleine évolution en Tunisie.
13 artistes sont partis en Allemagne et ont bénéficié d’un séjour culturel grâce au support du Goethe institut.

Un catalogue de 240 pages avec de nombreuses illustrations, publié en collaboration avec KerberVerlag, propose également une vue générale assez exhaustive du développement de la scène artistique contemporaine en Tunisie.

 

L’expo est montrée actuellement à Stuttgart jusqu’au mois de mars 2013.

 

 


 

Artistes participants :
Mohamed Ben Slama, Mohamed Ben Soltane, Moufida Fedhila, Aïcha Filali, Faten Gaddès, Mouna Jemal-Siala, Sonia Kallel, Halim Karabibene, Mouna Karray, Nicène Kossentini, Hela Lamine, Patricia K. Triki, Rania Werda, et Héla Ammar, Hichem Driss, Ghazi Frini, Faten Rouissi, Sana Tamzini, Oussema Troudi, et d’autres.

 


 








 






 




 














Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *