fbpx
LOADING

Type to search

Exposition : Objets de RévolteUne exposition artistique organisée par la revue iddéco

Share



A partir du 19 mars, à la Maison de la culture Ibn-Rachiq, un groupe de plasticiens et de designers récupère les débris qui ont jonché nos rues pendant la révolution pour l’art et la création. De la destruction naît la construction d’un nouvel imaginaire. L’exposition “Objets de révolte” se poursuivra jusqu’au 27 mars.

La revue tunisienne Id déco, dédiée à la maison et à l’art de vivre en Tunisie, pour être en phase avec les événements qui ont agité notre pays depuis deux mois, a lancé depuis  le 21 janvier dernier, un appel à idées pour un art citoyen. Un art, miroir, catharsis et transcendance de la révolution. La revue a invité les artistes et les designers à créer chacun son “Objet de révolte” à partir de débris, de plaques de murs arrachées, de portraits de l’ex-président de la République déchirés et lacérés, d’objets détruits qui ont jonché nos rues et nos villes, suite au grand soulèvement populaire, qui a marqué le jour mémorable du 14 janvier.


La proposition a trouvé un écho très favorable auprès de nombreux peintres, photographes, designers, artisans-créateurs, tagueurs…Ceux qui travaillent sur la récupération, l’éco-design, la matière que génère la rue et sur les trésors de nos poubelles, ont également répondu présents au projet. Il donnera lieu à une exposition dont les bénéfices seront dédiés à l’association du croissant rouge tunisien.


“Cette idée a pour volonté et ambition de proposer une reconversion et une réinterprétation artistique des objets, symboles de l’ancien régime, tel un phénix, qui renaît de ses cendres”, lit-on sur le dossier de presse de l’exposition. La revue réservera le dossier de son prochain numéro à ce thème. Elle a choisi d’inaugurer cette manifestation, qu’elle veut faire circuler à l’intérieur de la République, le 19 mars (à la veille de la fête de l’Indépendance) au centre-ville de Tunis. Le choix pour la Maison de la culture Ibn-Rachiq, où l’exposition se déroulera jusqu’au 27 mars, répond à la force symbolique d’un lieu, situé à deux pas de l’avenue Bourguiba, qui a accueilli et abrité ce 14 janvier 2011 la foule en colère.
Citons parmi les participants à “Objets de révolte”, les plasticiens et designers Mahdi Benedetto, Mohamed Hachicha, Héla Lamine, Nadia Zouari, Othman Taleb, Leïla Bouricha, Salah Sfar, Montse Fresno, Milagro Jimenez, Hafedh Khediri, Omar Sfayhi, Nidhal Battich, Halim Karabiben …

Texte : Olfa Belhassine


Rendez-vous alors le 19 mars à partir de 15h à Ibn Rachiq, pour fêter en couleurs et en musique notre Révolution.
Pour en savoir plus, consultez le groupe Facebook, http://www.facebook.com/#!/event.php?eid=148549011867619



 







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *