fbpx
LOADING

Type to search

La mise à niveau du secteur du bâtiment

Share



La création d’une cellule mixte pour la mise à niveau du secteur du bâtiment et des travaux publics, en général, et des sociétés immobilières en particulier, telle est la principale recommandation proposée par les professionnels du secteur.
Réunis avec le ministre de l’Equipement et de l’Environnement, M. Mohamed Salmane, les membres du bureau exécutif élargi de la Fédération nationale des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics, relevant de la centrale patronale, ont appelé à examiner les moyens à même de concrétiser la loi du 5 juillet 2008, relative à la récupération des garanties et le paiement des pénalités de retard.

L’accent a été mis, au cours de cette réunion, sur la nécessité d’appliquer la loi de finances complémentaire pour 2012, notamment en ce qui concerne l’exonération des promoteurs des pénalités de retard, en cas de non-respect des échéances, notamment pour les projets programmés au cours de la période allant du 14 janvier 2011 au 31 mars 2013.
Les participants ont recommandé la révision de tous les prix pratiqués au niveau des marchés publics afin de garantir les fondements d’une concurrence transparente et de réviser les critères d’octroi des permis, tous types confondus.
La séance a permis d’examiner la situation du secteur immobilier en Tunisie après la révolution, période au cours de laquelle les agitations sociales et les grèves ont eu un impact négatif sur le rythme de réalisation des travaux.
Les principaux problèmes auxquels les promoteurs immobiliers font face concernent, notamment, le non-respect des délais, le manque de ressources humaines, les difficultés rencontrées au niveau des circuits d’approvisionnement (ciment et cailloux ), outre l’insuffisance des ressources financières propres par rapport au volume de l’endettement.

 

Source : La Presse

 








 








 















Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *