fbpx
LOADING

Type to search

La revitalisation du patrimoine de l’eau en Méditerranée

Share



Dans le cadre du programme Euromed Heritage IV co-financé par l’Union européenne, le projet REMEE (Redécouvrons Ensemble les Mémoires de l’Eau en Méditerranée) , environ une vingtaine d’étudiants et de jeunes professionnels européens et tunisiens, actifs dans les domaines de l’architecture, du patrimoine, du tourisme, de la sociologie, et de l’anthropologie, ont participé du 4 au 18 juillet 2010 à un chantier organisé par l’AERE (Association pour l’Education Relative à l’Environnement d’Hammamet), partenaire du projet REMEE en Tunisie.

Les participants, encadrés par des experts de différents domaines, ont été appelé à contribuer à une opération de sauvegarde et mise en valeur du patrimoine vernaculaire lié aux usages agricoles traditionnels de l’eau dans une zone en forte croissance urbaine à Hammamet.

La région d’Hammamet est une région d’agriculture traditionnelle, au paysage originel fortement marqué par l’arboriculture (orangeraie essentiellement) et par la maîtrise de l’eau liée à l’irrigation. Ce paysage est aujourd’hui en voie de dégradation accélérée (pression immobilière, développement touristique), et le patrimoine de l’eau (canaux, outils d’irrigations traditionnels…) abandonné ou détruit, alors que ce patrimoine joue un rôle important dans la qualité du paysage et des écosystèmes locaux, et dans le maintien de la nappe phréatique.


L’objectif du Chantiers de jeunes bénévoles organisés à Hammamet par le projet REMEE vise à protéger ce qui reste du paysage traditionnel et du patrimoine hydraulique et à sensibiliser touristes et habitants.


Les participants, encadrés par des experts de différents domaines, ont été appelé à proposer la création d’un parcours de découverte du patrimoine de l’eau le long de l’oued El Faouara, situé dans les abords de la ville de Hammamet. Ils ont également été amenés à développer une lecture sensible du site et de ses paysages, ainsi qu’un parcours de découverte alliant sauvegarde et valorisation du patrimoine culturel et naturel. Les participants ont proposé en outre des choix d’aménagement pour les différentes stations qui jalonneront le circuit, incluant des choix muséographiques, des supports à produire, des équipements signalétiques, des aménagements, etc.

Cette activité poursuit le travail initié en juillet/août 2009 lors d’un chantier organisé autour d’un concours d’idées et de propositions pour la réalisation d’un écomusée de l’orangeraie à Hammamet et la création d’un jardin témoin illustrant la gestion traditionnelle de l’eau. Ces travaux contribuent à la mise en place d’un parcours pédagogique de découverte de l’agriculture et du patrimoine rural de la région.

Plus d’informations sur le projet REMEE : http://www.euromedheritage.net/intern.cfm?menuID=12&submenuID=13
http://www.remee.eu







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *