fbpx
LOADING

Type to search

La Tunisie hôte de l’événement culturel «Sur les traces d’Auguste Macke et Paul Klee»

Share



La Tunisie accueillera au mois de mars 2014 un grand événement culturel et touristique à l’occasion de la célébration du centenaire du voyage des deux peintres allemands Paul Klee (1879- 1940) et Auguste Macke (1887-1914), en Tunisie au mois d’avril 1914, apprend l’agence TAP en exclusivité, auprès de Brahim Ouerzazi, président de l’agence Travel Academy Events.

Organisé à l’initiative de Travel Academy Events et l’agence allemande Agentur fur Kunsvermittlung », avec le soutien des ministères tunisiens de la culture et du tourisme, le projet du centenaire baptisé « Sur les traces d’Auguste Macke et Paul Klee » consiste à programmer une série de concerts qui seront donnés par 84 musiciens de l’orchestre symphonique de la Bachakademie de Stuttgart. Deux concerts sont prévus à l’acropolium de Carthage et au théâtre municipal de Tunis. A l’initiative de la partie allemande, a-t-il souligné « les recettes de l’un des concerts seront réservées à la restauration des sites culturels » selon ses propos.

Cet événement s’inscrit dans le cadre du développement du tourisme culturel faisant savoir qu’au début de l’année 2014, un groupe de journalistes allemands se rendra à plusieurs villes tunisiennes visitées en 1914 par les deux peintres, dont Hammamet et Kairouan. «Un voyage qui marqua une nouvelle vision de la lumière qui a révolté pour la première fois l’art plastique du début du 20èmesiècle».

Guidés par la curiosité de découvrir la Tunisie, ce pays qu’ils connaissaient à travers les oeuvres de Delacroix, les deux peintres partent le 4 avril 1914 sur les traces de ce pays, avec le peintre suisse Louis Moilliet. Ce court-séjour a plus d’une signification dans l’histoire de l’art contemporain. C’est de ce ce voyage au pays des lumières et des couleurs que ces deux peintres ont pu retrouver chacun une nouvelle dimension dans la perception de l’espace, l’application des formes et la mise en valeur des couleurs.

En effet, Paul Klee réussit pendant ce voyage à enrichir sa manière de peindre en multipliant les acquarelles de paysages. C’est depuis Kairouan qu’il se reconnaît finalement comme il l’avait écrit dans son carnet de voyages : «la couleur me possède, la couleur et moi sommes un. Je suis peintre».
Pour Auguste Macke décédé le 26 septembre 1914 (à l’âge de 27 ans sur le champs de bataille de la première guerre mondiale dans la commune française de Champagne), il a pu quant à lui découvrir la splendeur des lumières de la Tunisie. Lors de ce court séjour il peint de nombreuses aquarelles et prend beaucoup de photographies qui lui serviront de support par la suite à d’autres peintures à l’huile. Auguste Macke a laissé parmi son oeuvre richissime, plusieurs vues marquantes au cours de ce court séjour notamment celle de Saint Germain (actuellement Ezzahra) et le célèbre tableau «Homme à l’âne».

Selon les historiens de l’art, ce voyage fut aussi le récit d’une rencontre fructueuse entre le Nord et le Sud, l’Occident et l’Orient, à travers le regard occidental posé sur un certain espace et milieu oriental.

Source : TAP







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *