fbpx
LOADING

Type to search

La Tunisie se dote d’un réseau ferroviaire rapide

Share



Afin de résoudre les problèmes chroniques de la circulation dans l’espace de la capitale, la Tunisie est sur le point de se doter de son réseau ferroviaire rapide à l’instar du RER en France. Ce projet conçu par le bureau d’études STUDI et l’architecte Lotfi Rebai, constitue l’un des composants du réseau de transport collectif retenu par les autorités tunisiennes à l’horizon 2021.

 Ce réseau de transport comporte notamment un réseau de métro léger existant en 5 lignes qui sera complété par deux nouvelles lignes qui s’étendent sur 96 km, des lignes armatures bus en sites protégés complémentaires aux réseaux ferré et métro, sur une longueur de 90 km et des stations multimodales qui sont au nombre de 10. La société  du Réseau Ferroviaire Rapide de Tunis (RFR), crée en juillet 2007, est chargée de poursuivre les études des réseaux de transport collectif du grand Tunis à l’horizon 2021.
Le cout global du projet  du réseau ferroviaire rapide est estimé à 3200 millions de dinars tunisiens. Il constitue l’un des principaux projets du XI plan de développement économique et social (2007/2011) et s’inscrit dans le cadre du programme de modernisation des réseaux du transport en commun dans le Grand Tunis. Le RFR aura pour objectif de répondre à la forte demande de déplacement, améliorer la fluidité de la circulation en vue d’optimiser la consommation d’énergie, réduire la pollution, protéger les espaces publics et maitriser le développement du transport individuel.
Vu son ampleur, ce projet sera réalisé sur deux étapes. Il s’étendra sur 86 km et comportera 5 lignes.
1-Ligne A : existante et dont l’électrification est en cours, Tunis Borj-Cedria 23 km.
2-Ligne C : Tunis PV-Fouchana-Mhamdia sur une longueur de19.5km
3-Ligne D : Tunis PV-Mannouba, Gobâa-Mnihla sur une longueur de 19.2km
4-Ligne E : Tunis-Ezzouhour, Zahroumi-Essijoumi sur une longueur de 12.9 km
5-Ligne C’+F : Tunis PV-Bourjel etAriana Nord sur une longueur de10.5km
Un réseau prioritaire de 29 km, sera réalisé en deux tranches dont les travaux de la première ont déjà commencé et sera opérationnelle en 2011. Il s’agit de réaliser le tronçon de la ligne D : Tunis ville (Barcelone)-Gobâa, et  le tronçon de la ligne E qui doit joindre, à travers une double voie, Tunis ville (Barcelone)-Bougatfa  sur une longueur de 6.3 km. La deuxième tranche est composée d’un tronçon de la ligne C : Tunis PV-Bir El Kassâa : 7.3 km et le tronçon de la ligne C’+F Tunis PV Bourjel : 3.6 km
Le projet prévoit également la construction de 3 stations de liaison principales au centre de Tunis (Barcelone, Tunis-Marine et Tunis PV) et 16 stations secondaires de liaison avec l’aménagement, à proximité, de parkings de stationnement afin d’inciter les automobilistes à prendre le transport en commun.


Auteur: Ons Sakji



Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *