fbpx
LOADING

Type to search

Lancement du parcours culturel et touristique de la Médina de Tunis

Share



Lieu de l’Histoire et lieu d’histoires, avec son architecture spécifique et son dédale interminable de rues et ruelles animées de commerces en tout genre, la médina de Tunis, vieille de 13 siècle, n’en était pas moins un quartier déserté par les touristes, souffrant de la décrépitude progressive de son architecture laissée à l’abandon suite à des bouleversements socio-économiques et au désintérêt d’une politique de réaménagement et de mise en valeur. Jusqu’à aujourd’hui.

 

En effet, suite au travail acharné de l’ASM en collaboration avec les Ministères du Commerce et de l’Artisanat ainsi que de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine, la médina, ce lieu de mémoire et de culture, retrouve un nouveau souffle et est en passe de devenir un pôle d’activités culturelles et touristiques incontournable.

 

Le patrimoine architectural méritait une attention particulière et une mise en valeur adaptée à travers une forme de tourisme culturel. C’est ce à quoi ont répondu l’ASM et les Ministères en concrétisant  à travers une opération pilote la restauration urbaine et la mise en valeur d’un circuit culturel doublé d’un circuit touristique, organisés autour de certains sites de la médina, en facilitant l’accès à ses ruelles et à des endroits parfois inconnus ou mal signalés.


Ainsi, deux ministres, celui de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, Abderraouf El Basti, et celui du Commerce et de l’Artisanat, Ridha Ben Mosbah, ont donné, vendredi soir dernier, le coup d’envoi du programme d’animation du parcours culturel et touristique à la Médina, où de nombreux bâtiments et monuments, mosquées, et écoles coraniques (médersas), tombeaux de famille (tourbet), mausolées érigés pour de saints (zaouia) et demeures nobles (dar) se côtoient dans ce tissu urbain typique de la ville arabe.


Le  parcours culturel et touristique  qui a connu des travaux de restauration et d’entretien en vue d’en préserver le cachet architectural, s’étend  de la Zitouna à la rue Sidi Ibrahim Riahi.

 


 
Le programme d’animation, qui se poursuit jusqu’au 5 septembre 2010, comprend des spectacles de musique (Kharja, groupe de Jazz, takht, solistes et boutbila), des expositions d’arts plastiques, des visites guidées et des repas de souhour (à base de mets traditionnels) servis par des restaurants de grande renommée, autour des prestigieux palais et demeures de la Médina. Les festivités programmées se dérouleront en particulier à El Berka, au niveau de la rue Sidi Ben Arous, des Places Romdhane Bey et du Tribunal, ainsi qu’à Bir Lahjar.


L’objectif de ce programme est de présenter les multiples monuments à caractère architectural  de la Médina de Tunis qui sont un vecteur essentiel  d’attraction des touristes étrangers  et d’animation pour le tourisme intérieur.
Lors d’une tournée dans la Médina, Ridha Ben Mosbah, a prêté l’oreille aux doléances et observations des  commerçants  de  multiples spécialités  à l’exemple des bijouteriers, tapissiers, vendeurs de Chéchia et d’articles de décoration, céramistes, dont l’activité économique fait vivre la médina.


Au final, il s’agit de redonner un souffle de vie à la médina en lui conférant un nouveau mode d’expression conjuguant à la fois modernité et identité.


Marie Carmagnolle



Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *