fbpx
LOADING

Type to search

Les conditions des architectes sont difficiles car ils sont marginalisés selon SAHBI GORJI

Share

Le président de l’Ordre des architectes, Sahbi Gorji a expliqué, au micro de radio Express FM, jeudi 25 février 2021, que les architectes souffrent aujourd’hui dans des circonstances difficiles car il s’agit d’un secteur marginalisé, soulignant que la valeur de transactions que chaque architecte réalise annuellement est de 15 mille dinars et pour les jeunes d’entre eux, il n’est que d’environ 10 mille dinars.

L’invité d’Expresso a appelé le président de la République à accorder l’opportunité aux jeunes travaillant dans ce secteur afin de faire preuve de leurs compétences et de ce qu’ils sont capables de réaliser afin que le pays soit meilleur. Il a déclaré que ces jeunes architectes souffrent de conditions financières difficiles en raison de la concurrence dans le secteur informel en plus du fait que leur métier est méconnu par les Tunisiens.

Dans un autre registre, Sahbi Gorji a indiqué avoir récemment obtenu une réponse du Haut Commissariat aux Marchés Publics sur l’approche adoptée par le Bureau de l’Aviation Civile et de l’Aéronautique dans la conception de son projet concernant l’expansion de l’aéroport de Tunis Carthage.

Cette approche est, selon ses dires, erronée car elle ne respecte pas la législation et ne garantit pas la bonne gouvernance ainsi que la bonne réalisation du projet, étant donné qu’elle n’est pas faisable en Tunisie. Il est indispensable de ce fait, que toutes les parties doivent se rencontrer et discuter de la bonne approche qui doit être suivi.

Sahbi Gorji a ajouté qu’il est interdit à tous les architectes de participer à la réalisation de ce projet, faute de quoi ils seront passibles de sanctions par le Conseil des architectes jusqu’à ce que les moyens soient disponibles pour assurer sa bonne mise en œuvre.

Pour rappel, l’Ordre des architectes tunisiens, l’Autorité des Architectes de Tunisie ainsi que l’Université Nationale du Bâtiment et des Travaux Publics ont confirmé leur rejet total des procédures d’appel d’offres liées à l’expansion de l’Aéroport International de Tunis Carthage dans sa forme actuelle en tant que projet « clé en mains ».

 

Source : radioexpressfm.com

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *