fbpx
LOADING

Type to search

«Mapping sculpture in Carthago»Une nuit animée parmi les œuvres du musée

Share



Un parcours nocturne gratuit, où les sculptures du musée de Carthage reprennent leurs couleurs puniques.
Pendant un mois, les sculptures du musée national de Carthage vont reprendre vie. Non à la manière du film «La nuit au musée», mais grâce à la technologie du mapping (technique qui permet de projeter de la lumière ou des vidéos sur un volume déterminé). Un événement spectaculaire qui s’intitule «Mapping sculpture in Carthago» et qui s’installe pendant un mois sur le site archéologique qui domine la baie de Carthage. Le vernissage aura lieu les 24, 25 et 26 juin.

«Il s’agit d’un parcours interactif de visite nocturne du musée. Lors des trois premiers jours de cette exposition, le programme sera présenté en complet, pour le reste des jours (du 27 juin au 24 juillet), la visite se déroulera uniquement à l’intérieur du musée. L’événement est gratuit avec un accès libre et s’adresse à tous les âges. Le parcours commence à 21h00 et se termine à minuit», précise le dossier de presse.

Derrière l’idée de «Mapping sculpture in Carthago», l’archéologue, historien de l’art et muséologue Hatem Drissi. La réalisation revient quant à elle au collectif de vidéastes et de développeurs d’outils numériques Design Lab. Un projet qui a pu voir le jour grâce au partenariat avec le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine, l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle (Amvppc), l’Institut national du patrimoine, l’Institut français de Tunisie et Lazaâr Fondation, avec comme médiateurs culturels : la Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis et la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba.
Le parcours nocturne au musée national de Carthage promet d’être une expérience unique. Les sculptures qui ornent ce musée vont, en effet, faire l’objet d’habillages sous forme de projections de lumières, qui leur restitueront leurs couleurs antiques et leur donneront une impression de mouvement. L’habillage inclut également un quartier punique du site de Carthage. Le tout s’ajoute à des textes interactifs, des interfaces sonores assurées par Taha Nouri et une  restauration contemporaine d’une sculpture par Abdesslam Ayed. Un programme alléchant, à la rencontre de l’informatique et des sciences du patrimoine, capable de réconcilier le grand public avec la visite des musées et qui affiche des objectifs ambitieux.
Outre la valorisation des musées nationaux et la promotion du patrimoine, la démocratisation des lieux culturels passe par le fait de proposer de nouveaux processus de médiation culturelle, afin de toucher le public avec de nouveaux usages et réinventer et réinvestir l’espace public. C’est ce que plaident les organisateurs de «Mapping sculpture in Carthago». Leur projet s’inscrit dans une veine innovatrice internationale où «les grands musées du monde ont transformé leurs rapports aux œuvres : “Pupp’art”, visite argumentée, etc.», précisent-ils. Il puise, de surcroît, dans la richesse en chefs-d’œuvre du musée de Carthage, avec  une restitution vidéo et en couleur de fragments manquants des sculptures et l’animation des œuvres. Une visite nocturne à ne pas rater !







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *