fbpx
LOADING

Type to search

Musées : Ennejma Ezzahra sur Arte Les trésors oubliés de la Méditerranée

Share



Tourné au mois d’avril dernier, le documentaire consacré au palais Ennejma Ezzahra et au Centre des musiques arabes et méditerranéennes a été diffusé sur la chaîne culturelle franco-allemande Arte dimanche 30 octobre 2011 à 16h05. Aucune autre rediffusion n’est prévue, du moins pour l’instant.


 Coproduit par Arte et l’Association des musées méconnus de la Méditerranée (AMMed) et réalisé par Laurence Thiriat, ce documentaire de 26 minutes sera sans doute le documentaire le plus complet jamais réalisé sur le palais et sur le Centre des musiques arabes et méditerranéennes. Il se propose de mettre en lumière l’architecture et l’ornementation de ce joyau de l’architecture arabo-islamique, ses collections d’objets d’art, ses jardins, mais aussi les diverses facettes de l’activité du Centre (animation musicale, collecte sur le terrain du patrimoine musical tunisien, atelier de lutherie, exposition permanente d’instruments de musique, phonothèque). Parmi les personnes interviewées par Laurence Thiriat dans le cadre de ce documentaire, il y a  l’écrivain-scénariste-critique d’art Ali Louati, qui parle de la peinture du baron d’Erlanger; Anas Ghrab, le directeur du Centre des musiques arabes et méditerranéennes, qui évoque l’intérêt du baron pour les diverses expressions musicales tunisiennes;  Mounir Hentati, conservateur au même centre, qui présente le palais et les activités du Cmam; Mourad Rammah, conservateur de la ville de Kairouan, qui parle de la capitale de l’islam au Maghreb et du musée; et Kheïreddine Annabi, historien-archéologue, qui relate la relation du baron d’Erlanger avec le village de Sidi Bou Saïd.
Créée en France en 2010, l’AMMed œuvre, grâce à l’appui d’importants mécènes en France, à faire connaître et promouvoir des musées du bassin méditerranéen qui, malgré leurs grands atouts et la richesse de leurs collections, ne sont pas assez connus, en raison d’un déficit de médiatisation. Le palais Ennejma Ezzahra a été retenu comme le premier d’une liste de six musées qui profiteront de cette action de promotion, axée sur deux éléments : un documentaire et un site web. Le prochain musée sur la liste de l’AMMed sera espagnol. La série de documentaires sur les musées méconnus de la Méditerranée entend, selon ses promoteurs, mettre en relief le dialogue Nord-Sud et montrer comment les différentes cultures des deux rives se sont nourries les unes des autres, dans le but de construire et d’échanger  savoir et savoir-faire.


Source : La Presse







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *