fbpx
LOADING

Type to search

Oser l’utopie

Share



«Pourquoi, après tant d’efforts, la pauvreté persiste toujours en Tunisie ?»
Une question qui parait simple en apparence mais qui en dit long en essayant de lui trouver une réponse.
La pauvreté et l’exclusion sociale forment une barrière au développement en Tunisie et bien qu’elles soient au centre des revendications de la révolution de la dignité, les gouvernements qui se sont succédé depuis le 14 Janvier 2011 ont du mal à jeter les bases d’une politique sociale capable d’adresser la complexité de tels phénomènes.


C’est avec cette invitation à toucher le problème  au fin fond  de son essence que l’Institut de la Citoyenneté : IdeC, le nouveau né de la vie associative, révèle son projet. En effet cette fédération d’associations impulsée par la Présidence de la république, aura pour mission la collecte des données régionales en se basant sur des indicateurs clés de développement local pour créer une dynamique participative ayant pour objectif de développer des réponses locales aux problèmes de la pauvreté et de produire des plans d’action communautaires et plans d’investissement collaboratifs. Et ceci en se basant sur :

  • Un réseau d’Agences d’Action Communautaire (AAC) – entreprises sociales franchisée par l’IdeC implantée à l’échelle de la délégation et composée de Conseillers en Action Communautaire (CAC) – spécialistes en Education, Santé, Habitat, Environnement, Agriculture, Culture, Information et Communication sélectionnés parmi les jeunes diplômés chômeurs et ayant suivi une Formation en Action Communautaire (FAC) – et
  • Des Unités d’Action Communautaire (UAC), associations partenaires de l’IdeC, composées de professionnels volontaires dans les mêmes disciplines que les AAC et qui jouent le rôle d’Assistants de l’Action Communautaires (AC) au niveau des secteurs et des quartiers.

Dans le même cadre, M. Lotfi Kaabi, le concepteur et producteur exécutif de l’IdeC a confié à M. Mohamed Salah Chekir, architecte et membre de l’association, l’organisation d’un concours d’idées international en collaboration avec le COAT et l’UIA, pour la conception de «Tunisie BIS» ou la «Bourse de l’innovation» Ce projet, Installé au cœur de la capitale, Tunis, se compose de 4 entités : un Espace de Co-travail, de gestion, de rencontres, de créativité, d’exposition et de services. Sa vocation est aussi de permettre une synergie entrepreneuriale entre les jeunes diplômés chômeurs. Il servira à promouvoir un modèle de Communauté Digne et Solidaire, en symbiose avec son environnement et les ressources locales. Ainsi ce projet a pour ambition de s’inscrire dans la perspective du développement durable et des valeurs écologiques, d’où le choix des conteneurs de récupération comme support de conception  donc une application du concept “l’architecture nomade”.
Le lieu de l’intervention est prévu à l’Avenue Habib Bourguiba comme déjà cité, entre l’horloge et le pont de l’autoroute mais un changement du site reste possible. Des antennes à proximité des universités est aussi en cours d’étude afin de développer la recherche dans le même domaine.

Pour plus d’informations sur l’IdeC cliquez-ici.

Auteur : Abir Azzi







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *