fbpx
LOADING

Type to search

Perspectives du développement durable en Tunisie Appui à l’initiative économique verte

Share



Les orientations fondamentales pour une feuille de route nationale servant à la mise en œuvre du document final de la conférence des Nations unies sur le développement durable Rio+20, et les moyens de sa concrétisation en se basant sur l’économie verte, le financement et le commerce international, tels sont les thèmes débattus par des experts, chercheurs et économistes tunisiens et étrangers lors du séminaire international de Tunis organisé à Gammarth, (banlieue nord de Tunis).

Portant sur le thème de la feuille de route nationale pour Rio+20, le séminaire s’inscrit dans le cadre du suivi des recommandations issues de la conférence des Nations unies sur le développement durable qui s’est déroulé le 23 juin 2012, à Rio de Janeiro (Brésil), sur le développement durable et l’économie verte.


A l’ouverture des travaux, la ministre de l’Environnement, Mamia El Banna, a relevé que ce séminaire vise à dynamiser les moyens susceptibles de réaliser le développement durable suivant un nouveau modèle. Un modèle qui repose essentiellement sur l’économie verte et le commerce international. Elle a fait savoir que la situation transitoire de la Tunisie dans les différents domaines constitue une occasion pour élaborer un modèle de développement qui répond au mieux aux conditions sociales et économiques actuelles. La ministre a, à ce propos, mis l’accent sur l’importance de la restructuration du cadre institutionnel national de développement, le renforcement de l’initiative économique verte, ainsi que les opportunités d’emploi dans l’économie verte qui constitue l’un des domaines prometteurs dans le système national de l’emploi.


Elle a fait observer que le ministère se penche actuellement sur l’élaboration d’un plan de travail dans l’objectif notamment d’identifier des mécanismes innovants de financement pour soutenir le passage à l’économie verte, ainsi que la formation et le développement des compétences dans ce domaine, citant dans ce contexte l’initiative à créer, au sein du ministère, un bureau d’appui à l’économie verte.


Dans son intervention transmise depuis le Liban via skype, Roula Majdalani, chargée du département du développement durable et de la productivité à Beyrouth, a évoqué le cadre institutionnel international du développement durable et les propositions formulées pour le promouvoir après Rio+20.


Elle a également donné un aperçu du plan de développement des Nations unies après 2015, ainsi que du groupe de travail volontaire chargé de la concrétisation des objectifs du développement durable. D’autre part, elle a parlé des grandes thématiques qui seront évoquées au cours de la prochaine réunion régionale arabe sur le développement durable, prévue au mois d’avril 2013, s’agissant des besoins de financement pour le passage à l’économie verte, ainsi que de la modernisation de l’initiative arabe pour le développement durable et les priorités de la région.


Au programme du séminaire organisé par le ministère de l’Environnement en collaboration avec le bureau Pnud à Tunis (Programme des Nations unies pour le développement), figurent plusieurs interventions portant essentiellement sur «Le commerce international et les financements innovants au service du développement durable» et «La responsabilité sociétale des entreprises».


Pour rappel, la Tunisie abritera au cours de cette année la réunion régionale arabe sur le développement durable et la 5ème session extraordinaire de la conférence des ministres africains de l’Environnement.

 















 










 







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *