fbpx
LOADING

Type to search

Présence des arts : World Press Photo L’état du monde

Share



Du 22 février au 13 mars, le Centre national d’art vivant du Belvédère abrite l’exposition annuelle du World Press Photo. Pour la cinquième fois consécutive, cette célèbre manifestation est présentée à Tunis.

Cette compétition est considérée par le public et la critique comme la plus prestigieuse des manifestations de photojournalisme, une sorte de Nobel de la discipline.

Les résultats sont impatiemment attendus par le public. Il va de soi par conséquent et comme à chaque compétition qu’il y a des vainqueurs et des déçus, et surtout des débats et des polémiques, un phénomène incontournable.
Imaginez 100.000 photos présentées, 5.200 concurrents. Le lauréat de la photo de l’année 2012 est Samuel Aranda, espagnol, pour un cliché émouvant pris au Yémen. Une femme voilée de noir, gants blancs tient dans ses bras l’un de ses proches blessé, l’homme, torse nu, barbe négligée, la tête dans le creux du voile du visage, souffrant, le bras gauche allongé, tatoué. Chair rose en contrepoint de l’habit noir sur fond de mur bistre, brun métallique, la photo a été prise dans une mosquée de Sanâa, transformée en hôpital. Le lendemain du vernissage de l’expo au Centre d’art du Belvédère, un homme a provoqué un scandale, voulant arracher l’affiche représentant le cliché gagnant, au vague motif d’inhumanité ou quelque chose qui s’en approche, tout est vite rentré dans l’ordre.
Cette année, la palme des endroits choisis par les photographes revient au monde arabe, soulèvement et rébellions obligent, l’Afghanistan est encore au cœur des conflits. Pour rappel, le 1er Prix de 2010 a été attribué à une Sud-Africaine Jodi Bieber pour un cliché insupportable, une jeune Afghane au nez mutilé.


Catastrophes naturelles et dégâts de guerre


Les œuvres choisies sont déclinées sous des catégories multiples, au chapitre Spot information-photo isolée, c’est le Russe Yuri Kozyrev, qui remporte le 1er Prix. Le cliché est capté à Ras Lanouf en Libye, où des rebelles défient l’armée de Kadhafi, gesticulations, sauts, nuages d’explosions, route en diagonale, homme en fuite. Le 2e Prix catégorie Spot d’information-reportage revient au Norvégien Niclas Hammerstroeim pour une photo prise dans son pays après la tuerie des 77 personnes. Changement d’ambiance, le 1er Prix, catégorie « Vie quotidienne » Reportages représente un vieux couple qui habite depuis 65 ans dans son appartement de Buenos Aires. Depuis 2007, la femme Monica a appris qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Une série de photos touchantes. Voyage au Japon, les dégâts causés par le tsunami a attiré tous les photographes, l’Italien Paolo Pellegrin a été récompensé du 1er Prix catégorie Information générale-Reportages. Photo en noir et blanc, un bateau échoué, des tôles de maisons par terre, des toits inclinés, aucun corps humain. Catégorie Nature, Reportages, une femelle rhinocéros a subi une attaque de braconniers qui ont utilisé des scies pour lui arracher sa corne. Face à un rhinocéros sain, elle ressemble plutôt à un animal préhistorique ou un lémurien géant. Le lauréat de la catégorie Nature-Photo isolée est l’Américaine Jenny E.Ross, pour un cliché panoramique, pris dans l’archipel russe de Nouvelle-Zemble, où un ours blanc en équilibre précaire, haut perché au-dessus de la mer, tente de rejoindre des oiseaux pour manger leurs œufs.
Place Tahrir, au Caire, le 10 février, le Président Hosni Moubarak, refuse de quitter le pouvoir, après avoir écouté le discours, les Egyptiens manifestent, crient et chantent. L’Italien, Alex Maioli, prend une photo de la foule à hauteur d’homme, bras levés et visages expressions de révolte.
Catégorie « Vie quotidienne » Photo isolée. Vue en plongée, composition architecturale, maisons hautes en couleur à dominante bleu nuit, murs troués de fenêtres identiques, on est dans la capitale Pyongyang, un seul petit rectangle illuminé : le portrait de Kim Il –sung, la photo est signée Damir Sagolj, Bosnie-Herzégovine.
Retour au Yémen, 1er Prix catégorie sujet contemporain. Deux couples jeunes, l’une des filles s’est mariée à l’âge de 6 ans, son mari avait 25, l’autre est une ancienne camarade de classe. Portraits colorés, costumes traditionnels et temps clair dans la région montagneuse de Hajja au Yémen. Photo saisie par Stéphanie Sinclair, (américaine). A Comma à chaque année, le citoyen constate que le monde va mal, de plus en plus mal, mais les cliché des journalistes ne plongent pas seulement dans les horreurs de la guerre, on découvrira des scènes cocasses, quelques moments de bonheur. L’exposition montre d’autres catégories, Arts et spectacles-Reportage, par exemple dont le 1er prix revient au Néerlandais Rob Honstra, pour un cliché qui montre une chanteuse locale de la ville de Sotchi en Russie.

 


 


 

Auteur : Hamma HANNACHI

 








 




 





 







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *