fbpx

Projet lauréat du concours d’aménagement de la zone sebkha de Ben Ghayadha à Mahdia
La perle de la méditerranée

Le projet porte sur la réhabilitation et l’aménagement de Sebkha Ben Ghayadha. Le site “Sebkha Ben Ghayadha” est un endroit délaissé; Il est situé au périphérique sud de la ville de Mahdia sur une superficie de 142 ha. Il faut préciser que le site Ben Ghayadha est devenu un dépotoir anarchique de tout genre de déchets.

Cela commence à nuire sérieusement à la vie des citoyens puisque ce site est ouvert et sépare deux quartiers résidentiels (Cité Tahar Sfar et Cité Zouila) d’une importante population d’environ 20000 habitants. Il coupe, aussi, la connexion directe avec la ville de Rejiche.

La principale problématique de la ville de Mahdia est le manque de réserve foncière. En effet, il n’y a pas de possibilité d’extension ni au Nord (zone touristique), ni au Sud (ville de Rejiche), ni à l’ouest (carrière de calcaire). Ainsi, la seule réserve foncière restante n’est autre que Sebkha Ben Ghayadha et ses 142 ha.

De nombreuses études ont présenté Sebkha Ben Ghayadha comme un gisement de développement économique intégré de grande importance qu’il s’agirait de promouvoir non seulement, comme destination touristique susceptible de drainer une clientèle nationale et étrangère, mais aussi comme un pôle de développement économique et social multidimensionnel.

Mobilité

Le projet urbain propose de retrouver la connexion Nord – Sud passant par l’île. Cet itinéraire permettra de créer une boucle afin de relier les trois points culminants aux extrémités du site. Une circulation fluide et circulaire favorisera les liaisons avec le centre ville, l’ouest et le sud de Mahdia. Cette boucle servira de lien avec le réseau de transport interne au projet.

Un système de Bus électrique sera mis en place le long de cet axe afin de desservir l’ensemble du site. La création d’un pôle d’échanges multimodal qui accueillera une nouvelle gare de train et de bus afin de proposer aux visiteurs un moyen de transport public en lien direct avec le projet.

Un pont mobile permettra aux bateaux de faible tirant d’eau de venir mouiller dans la baie.

CONNECTION

Le réseau routier intérieur renforce la connexion du projet avec la ville de Mahdia et favorise la continuité urbaine avec les quartiers avoisinants. Des rues de 12 m minimum, avec des larges trottoirs ombragés et de stationnement.

La mise en place de plusieurs dispositifs afin d’encourager les habitants et les visiteurs de la ville à explorer le projet en se baladant à pied ; un quartier artisanal piéton, une corniche piétonne et une île aux oiseaux non accessible aux véhicules polluants (une seule et unique voie véhiculaire traverse l’île).

L’aménagement des pistes cycles est prévu dans tout le projet en particulier au niveau de la corniche et de l’île aux oiseaux afin de permettre aux visiteurs d’admirer le paysage naturel et de vivre une nouvelle expérience à vélo.

Le Projet « La perle de la méditerrané » veux être labéllisé Durable et Smart, d’abord en prévoyant une démarche écologique et protectrice du site naturel de la sabkha de Beni Ghayadha à travers  la conservation du plan d’eau et de l’ile en les déclarants un parc naturel protégé, le plan d’eau sera une zone d’amarrage des voiles latines traditionnelle, l’ilot qu’on appelle « l’ile aux oiseaux » seras une zone protégée qui permettra le retour d’une multitude d’oiseaux migratoires qui faisaient des lieux, un repaire avant la pollution industrielle de la zone.

En plus du parc naturel « l’ile aux oiseaux », 35 ha d’espaces verts dont un grand parc urbain et des terrasses vertes pour les bâtiments feront du projet le poumon de la région.

Pour être labéllisé Smart le projet prévoit de créer sa propre société de gestion des espaces publiques qui permettra à travers l’emploi des IOT une optimisation de l’offre et des revenus des espaces et équipements publiques. 

Texte : Groupement DTA

Article paru dans Archibat n°53 – décembre 2021

error: Content is protected !!
Retour haut de page