fbpx

Réalisations Marocaines
Villa Z

La villa Z, œuvre de l’architecte Mohamed Amine Siana, est située à Casablanca. L’idée directrice du projet a émané des contraintes règlementaires du site. Cantonnée à une parcelle carrée de 15 m x 15 m avec une façade, orientée sud-ouest, adjacente à l’une des avenues les plus fréquentées de la ville blanche, la villa présente une façade principale aveugle. Désireux de répondre au mieux au mode de vie des occupants, en respectant au plus près les codes culturels, les architectes se sont attachés à préserver l’intimité nécessaire à leur bien-être. Fortement inspirés par le bon sens de l’architecture vernaculaire, qui par définition répond parfaitement aux aspirations de ses habitants. Ils en ont transposés les effets de filtrage (visuel et climatique) dans une architecture renouvelée aux formes résolument contemporaines. 

L’équipe travaille en maquettes, dès l’esquisse, développant d’emblée le projet dans ses trois dimensions. Au moyen de feuilles de papier à faible grammage, et partant d’un cube, les concepteurs sculptent une forme libre, aux angles adoucis. Rabattant les plans des faces du cube à partir des angles ils aménagent des ouvertures, tout en les voilant de l’extérieur. Évitant ainsi le vis-à-vis, ils parviennent à cadrer de belles perspectives sur l’extérieur tout en dosant les rayonnements solaires en fonction de l’orientation. Déployées en ondulations délicates, les parois vibrent au gré des jeux d’ombre et de lumière. 

L’espace intérieur flexible, toute en continuité, réserve des zones d’activités spécifiques. Une double hauteur laisse respirer l’ensemble. Une subtile palette de blancs, que font trembler les textures différenciées des matériaux, enveloppe, en continu, murs, sols et plafonds. Une paroi d’onyx dorée, des claustras de bois, quelques éléments de mobilier, viennent rompre le silence apportant de vives touches de couleur.

Des solutions écologiques et passives sont mises en œuvre pour maintenir le climat le plus agréable possible à l’intérieur. Une verrière automatisée en toiture permet justement de réguler l’ambiance du patio traditionnel.

La plus grande partie de l’espace extérieur est réservée à l’extension du salon. L’aménagement paysager est particulièrement soigné. Le choix s’est sagement porté sur des essences locales résistantes. L’olivier, en particulier, majestueusement placé en fond de perspective, renforce l’ancrage de la villa dans son contexte.

Etudes/Réalisation :   2012-2014

Architecte             :   Mohamed Amine Siana

Collaborateurs      :   Yassine El Aouni – Rachid El Maataoui

Surface Couverte :   650 m²

Surface Terrain     :   1.100 m²

Texte : Alia Ben Ayed – Photos : © Doublespace Photography

Article paru dans Archibat n°41 – Août 2017

error: Content is protected !!
Retour haut de page