fbpx
LOADING

Type to search

Rencontre avec Matali CrassetLibrairie Culturel Menzah 6, samedi 4 Mai 2013 à 17 heures

Share




Matali Crasset présentera son livre : matali crasset works, une monographie parue aux éditions Norma, le samedi 4 Mai 2013 à 17 heures à la librairie Culturel Menzah 6.

Cette première monographie consacrée à Matali Crasset retrace les vingt dernières années du parcours d’une des créatrices les plus renommées du design international.
De l’objet à l’architecture, le travail de Matali Crasset interroge à la manière d’un sociologue le rôle du design dans la vie quotidienne et redéfinit les modes d’usage, les modes de vie et les interactions humaines.


 

Diplômée des Ateliers-ENSCI en 1991, Matali Crasset garde de son passage chez le designer italien Denis Santachiara un intérêt pour les nouvelles technologies. Dès son retour à Paris, elle développe cette expérience de design électronique lorsqu’elle collabore pendant cinq ans avec Philippe Starck, devenant responsable de Tim Thom, la structure de design intégrée de la société Thomson Multimedia, et en 1996 lorsque le VIA lui donne carte blanche pour son projet de mobilier domestique informatique W at Hôm.

Sa maison-atelier, qu’elle installe en 1998 à Belleville au milieu de petits jardins dans une ancienne imprimerie, est propice à la réflexion et à la recherche. Elle y crée des objets souvent transformables proposant des solutions originales saluées par la critique pour leur caractère fonctionnel, poétique, imaginaire et récréatif.


Parmi les innombrables réalisations, on peut citer : la colonne d’hospitalité Quand Jim monte à Paris ou le canapé-aire de jeux Permis de construire pour Domeau & Pérès ; les structures en métal et les plateaux amovibles Table Trays & Shelves pour Aiki ; la suspension Ierace pour Artemide ; la suspension Evolute pour Danese ; la psyché et la lanterne Diamonds are a Girl’s Best Friend pour Meta/Mallett ; l’espace « meublé » Open Room n° 1 pour Established & Sons ; la Chambre d’ami pour Campeggi ; la collection d’ustensiles de pâtisserie Essentiel de pâtisserie pour Alessi. Les projets de Matali Crasset se succèdent et se ramifient au gré des rencontres. Elle travaille avec des acteurs aussi distincts que l’hôtelier qui veut développer un nouveau concept (hôtels Hi à Paris et à Nice ou Dar Hi à Nefta en Tunisie), le musée qui souhaite se métamorphoser (SM’s à s’Hertogenbosch aux Pays-Bas), ou encore la Direction des affaires culturelles de Bourgogne qui veut placer des lustres contemporains dans la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.
Matali Crasset trouve dans les expositions un espace de réflexion et d’expérimentation différent du design industriel et multiplie les occasions de collaborer avec des artistes, notamment Peter Halley avec « Nature morte à habiter » à la galerie Thaddaeus Ropac où elle expose régulièrement. Elle réalise de nombreuses scénographies pour des sociétés privées, Hermès, Première Vision, ou pour des institutions, le Mobilier national, la Biennale de Saint-Étienne, le Salon de Montrouge.
Le samedi 4 mai 2013 à 17h00 à la librairie Culturel Menzah 6, centre commercial “50 boutiques”, 2éme étage (au dessus du Monoprix).

 


 

Parcours de Matali Crasset :
Matali Crasset est Née le 28 juillet 1965 à Chalons en Champagne.
Elle est designer industriel de formation. A l’image d’un de ses objets emblématiques, la colonne d’hospitalité « quand jim monte à Paris », elle met en place une méthodologie propre dans laquelle elle questionne l’évidence des codes qui régissent notre vie quotidienne pour mieux s’en affranchir et expérimenter. Elle développe ainsi des nouvelles typologies articulées autour de principes tels que la modularité, l’appropriation, la flexibilité, le réseau. Son travail, qui s’est imposé à partir des années 90 comme le refus de la forme pure, se conçoit comme une recherche en mouvement, faite d’hypothèses plus que de principes.
Elle collabore avec des univers éclectiques, de l’artisanat à la musique électronique, de l’industrie textile au commerce équitable. Ses réalisations l’ont ainsi amenée sur des terrains qu’elle ne soupçonnait pas, de la scénographie au mobilier, du graphisme à l’architecture intérieure.
Matali Crasset a passé son enfance dans un petit village du nord de la France, dans une ferme où le travail et la vie étaient intimement liés.

 








 








 
















Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *