fbpx
LOADING

Type to search

Séminaire : Défis du secteur du Bâtiment et de la construction, démarches innovantes Jeudi 19 Mai – Foire du Kram, en marge du salon du bâtiment Carthage

Share



Échange, réflexion et dialogue autour des pratiques et démarches innovantes de la ville, au bâtiment, aux systèmes constructifs, la journée de séminaire : Défis du secteur du Bâtiment et de la construction, organisé par le Ministère de l’équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire en partenariat avec l’ANME, le CMTCCV et la revue Archibat, se tiendra le jeudi 19 Mai à la foire du Kram, en marge du salon du bâtiment Carthage.


L’innovation, serait-elle la réponse au défi d’un monde de plus en plus urbain ?
Quelles sont, les conditions qui permettraient l’émergence de nouvelles formes de gouvernances des villes, de nouveaux modes de définition et d’accompagnement des projets urbains, des approches innovantes de management, de définition des compétences, d’accompagnement et d’évaluation,  ainsi que d’implication des citoyens-usagers et d’encouragement à leur changement de pratiques pour des villes plus inclusives et respectueuses de l’environnement ?

Face aux impacts de la croissance démographique et de l’étalement urbain sur l’environnement tant aux échelles locales, nationales et planétaire, il y a urgence à réfléchir à de nouveaux standards pour les villes, à de nouveaux modèles pour leur croissance et leur fonctionnement. Cet impératif touche à la fois les pays du Nord comme ceux du Sud où les processus d’urbanisation sont encore très soutenus et les Etats et collectivités peinent à en contrôler les effets.

Ce constat appelle à renouveler l’approche des politiques urbaines afin d’accélérer la transition des villes actuelles énergivores et tentaculaires, vers des modèles efficients moins consommateurs d’espaces, plus respectueux de l’environnement et du bien-être des habitants. Pour effectuer ce saut qualitatif indispensable, il est nécessaire de recourir à des approches innovantes afin de faire la ville différemment et de développer des innovations susceptibles de structurer le développement urbain sous ses aspects techniques et technologiques (y compris les techniques de construction, les modes de consommation énergétique, l’organisation des systèmes de transport, diffusion des réseaux numériques, etc.) et ses aspects politiques et sociaux (modèles de développement local, nouvelles formes de démocratie participative, etc.).
 
Au-delà de ces enjeux, les motivations qui incitent au développement des innovations urbaines dans un territoire sont variées. Elles touchent diverses dimensions telles que le développement économique, l’attractivité territoriale, l’amélioration de la qualité de vie et des services pour les habitants, la régénération de quartiers, etc. L’innovation est ainsi un puissant ressort au service de la performance urbaine sous toutes ses formes.

La création récente de l’Alliance mondiale pour les Bâtiments et la Construction (Global Alliance for Buildings and Construction), soutenue par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement qui a reçu l’adhésion de 20 pays, dont la Tunisie,  témoigne de l’importance de création de synergie entre les pays et du besoin de progrès sur les procédés constructifs et matériaux,  pour augmenter l’énorme potentiel du bâtiment écologique et afin de mettre en œuvre de nouvelles initiatives exemplaires, tant au niveau de la planification, la conception, la mise en œuvre ou la rénovation des bâtiments.

Quelles seraient les possibilités de développement du secteur du bâtiment en Tunisie, grâce à  l’introduction d’innovations dans le processus de construction, d’exploitation, de rénovation et de maintenance ?

Comment identifier les voies de progrès vers une mise en œuvre plus qualitative et rapide, moins chère et axée sur la performance globale des bâtiments ?

Quels seraient les leviers d’ordres législatifs et incitatifs,  pour concrétiser des changements d’habitudes dans les modes de construction afin d’introduire des techniques et des matériaux nouveaux à empreinte écologique réduite, qui permettent d’assurer confort et bien-être, avec une limitation des impacts environnementaux et une intégration minimale des constructions ?

S’appuyant sur les recommandations du séminaire organisé en 2014 sur le thème de l’innovation dans le secteur du bâtiment, la rencontre du 19 mai 2016, proposera  une journée d’échange et de débat pour la promotion des bonnes pratiques. Les différents experts  institutionnels et professionnels intervenants, proposeront de partager leur expérience en révélant leur vision et les moyens avec lesquels ils conçoivent et réalisent leurs projets face aux défis du secteur du bâtiment et du cadre de vie d’aujourd’hui et demain.

Pour télécharger le programme, cliquez-ici







Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *