SKY GARDENS ‘More than a residence’

SKY GARDENS ‘More than a residence’



Située aux Jardins de Carthage et se déployant sur huit étages rehaussés de superbes Penthouses, la Résidence Sky Gardens, avec ses villas suspendues au luxe discret et ses appartements design, sera inaugurée dans quelques mois. Ses concepteurs et gérants sont deux frères – Tarek Marzouk, ingénieur ENIT, actif dans le secteur immobilier haut de gamme, et Hassène Marzouk, ancien banquier d’affaires. A eux deux ils ont fondé Akropolis Invest, qui se veut un acteur intégré et original de l’immobilier. Rencontre avec Hassène Marzouk.

Vous prêtez dans le projet Sky Gardens beaucoup d’attention à
l’architecture de la Résidence. Quels sont les choix qui marquent cette
architecture ?

L’architecture a représenté pour nous la
partie la plus importante du projet. On a d’ailleurs engagé deux
cabinets : Mamdouh Wali, architecte basé à Tunis et Drawlink, cabinet
d’architecture d’intérieur basé à Dubaï et spécialisé dans l’hôtellerie
de grand luxe. Dans l’architecture de la Résidence, nous n’avons pas
uniquement fait le choix de l’esthétique, mais également prêté beaucoup
d’attention à l’optimisation des espaces.
Nous voulions concevoir un
produit design, haut de gamme, alliant esthétique et confort. Le Trio
Suite par exemple présente de vastes appartements (240 à 260 m²)
comprenant trois suites avec leur dressing et salle de bain ou salle
d’eau-douche en plus d’un spacieux salon-salle-à-manger, une très belle
cuisine avec séchoir et chambre de service et une salle d’eau ainsi
qu’un bureau pour certains.

Quand on a commencé à réfléchir sur
ce projet mon frère Tarek et moi-même, nous avons pensé à une résidence
où l’on pourrait vivre en communauté, loin des habitations dortoirs où
chacun est livré à lui-même à son retour à domicile. On a choisi des
équipements allant avec cette ambition : une piscine commune et
découverte avec sa plage pour bronzer et une salle de sport panoramique
permettront de se détendre et de prendre du plaisir. Une aire de jeu
couverte pour enfants en bas âge pourrait devenir le lieu privilégié des
mamans et des nounous. Un Club House doté d’un salon, d’une télévision
et d’une PlayStation peut fonctionner également comme un espace pour
célébrer les anniversaires des résidents.

Quels types de matériaux avez-vous utilisé et sélectionné pour les huit étages de la Résidence Sky Gardens ?

Nous
avons en fait misé beaucoup plus sur les matériaux de confort que sur
le luxe et les matériaux clinquants, voire bling bling. Par exemple pour
les grandes portées en baie vitrées, nous avons opté pour un profilé
spécial, qui favorise l’isolation thermique. Le double vitrage à
contrôle solaire laisse passer la lumière tout en filtrant la puissance
des rayons de soleil. Les cloisons extérieures et les murs mitoyens sont
isolés grâce à l’usage de la laine minérale. La climatisation centrale
et individuelle est assurée par multi-split systèmes ou VRV. Du grés
dans la masse de premier choix, espagnol, couvre le sol des
appartements. Design, pureté et noblesse des formes et des matériaux
nous ont guidés pour sélectionner les boiseries, les poignées des
portes, toute la quincaillerie, les sanitaires…
La plupart des
appartements et des villas sont domotisés. Il s’agit donc de smart homes
: accès contrôlé par vidéophone et code, contrôle par vidéo
surveillance, plateforme de chat entre tous les résidents par téléphone,
détection de gaz, activation ou contrôle de la climatisation et du
chauffage par téléphone même si on est à bord de sa voiture…

Vous présentez la Résidence Sky Gardens comme s’inspirant d’un style de vie particulier. Pouvez-vous nous parler de ce concept ?

Du
fait de mon vécu d’expatrié dans les pays du Golfe notamment, je me
suis beaucoup inspiré de la forme des compounds, tels qu’ils existent
aux Etats Unis, à Dubaï et en Arabie Saoudite. Ce sont des quartiers
résidentiels sécurisés, pourvus de résidences de location spacieuses
mais aussi de supermarchés, de tous les services et d’installations à
usage collectif : terrains de sport, piscines, salle de jeux pour les
enfants, lounges… Nous voulions aussi réaliser une résidence qui
ressemble beaucoup à un hôtel, avec un style de vie à tendance
communautaire. Ainsi depuis le rez-de-chaussée, un lobby en double
hauteur très lumineux et agrémenté d’un mur végétal accueille les
visiteurs. Nous avons fait appel à un cabinet d’architecture paysagère,
notamment pour concevoir une façade rythmée de verdure sur les huit
étages de la Résidence avec des balcons garnis de bacs à fleurs. Nous
sommes également les seuls à offrir une façade sur ossature, ou une
façade habillée, procédure qui réduit l’entretien et augmente
l’esthétique.

Qu’est-ce qui distingue Sky Gardens des autres projets immobiliers haut de gamme ?
Tout
le concept de la Résidence : le style épuré résolument contemporain qui
capte la lumière et magnifie les volumes ainsi que le choix de la
sobriété, de l’esthétique et de la modernité. Le confort des résidents a
été minutieusement réfléchi. Valorisés par des matériaux et des
finitions de qualité, de tendance design, les appartements spacieux sont
adaptés à un mode de vie contemporain et prennent en compte, en les
facilitant, les contraintes du quotidien. Les quatre Sky Villas, de 350
m² chacune, perchées sur le sommet de Sky Gardens, se présentent comme
les joyaux de la résidence. Il s’agit de véritables villas sur deux
niveaux suspendues sur les septième et huitième étages. Pour doter les
Sky Villas d’une indépendance totale, nous avons fait en sorte pour
qu’aucun mur mitoyen ne les relie. Elles se distinguent par de grands
espaces comme la double hauteur au RDC, des finitions de luxe, une
terrasse panoramique de près de 100 m² avec, en prime, une piscine. Les
appartements bénéficient du même confort : chaque enfant par exemple
bénéficie de sa suite. Deux ascenseurs par bloc desservent tous les
niveaux à partir du sous-sol. Deux piscines communes sont mises à la
disposition des résidents. Le tout est sécurisé.

Avez-vous au préalable fait une étude de marché pour votre projet ?
Non.
Par contre, grâce à notre contact quotidien avec nos clients et
prospects, nous avons remarqué que beaucoup de personnes vendaient leurs
immenses villas, de près de 1 500 m² parfois, pour plusieurs raisons : dégager
un peu de cash pour leurs enfants, vivre dans une habitation moins
monumentale, mieux gardée et plus sécurisée avec moins de contraintes
qu’une villa. Nous avons en vérité pensé en prime à cette catégorie de
clientèle à qui on offrait une solution avec une forte valeur ajouté,
grâce au Premium Suite, un logement tout adapté.

 







No Comments

Leave a Reply