fbpx
LOADING

Type to search

Table ronde organisée par Archibat à Beït al-Hikma : Etat des lieux de la reconversion en Tunisie

Share



Consciente de l’importance du patrimoine bâti comme richesse sous exploitée en Tunisie, la revue Archibat a organisé, une table ronde traitant de la thématique de la reconversion comme mode de valorisation du patrimoine architectural. L’évènement s’est déroulé le samedi 3 avril 2010 à l’Académie des sciences, des lettres et des arts «Beït al-Hikma» à Carthage.

Plusieurs intervenants ont été conviés au débat : universitaires, chercheurs, architectes, urbanistes, historiens, ingénieurs et professionnels de l’ENAU, l’ASM et de l’INP ont répondu présents.


Les débats, encadrés par deux architectes spécialistes de la question, Mr Denis Lesage et Mme Inchirah Hbabou, ont permis d’exposer les aspects et les enjeux de la reconversion en Tunisie. Cette table ronde a permis de s’interroger sur les concepts fondamentaux qui prévalent pour toute intervention sur le bâtiment, en différenciant le monument du monument historique, le patrimoine quotidien et le patrimoine patrimonial. Préserver l’esprit du lieu est au cœur de la problématique de l’architecte concepteur du projet et des ingénieurs qui le réalisent, dans un souci permanent d’intégrité et d’authenticité de la matière, de la valeur immatérielle et de la fonction du lieu. Les débats ont aussi montré toute l’étendue de la crise dont souffre le patrimoine tunisien aujourd’hui, et a attiré l’attention sur le manque de spécialistes, de formation universitaire, de juridiction adéquate ou de moyens financiers suffisants pour une bonne sauvegarde et une mise en valeur réussie du patrimoine architectural. Le débat a également permis de se rendre compte de la confusion qui règne concernant la reconversion, trop souvent assimilée à une restauration ou à une simple réaffectation et ce, en grande partie, à cause du manque de réalisations qui pourraient y sensibiliser les usagers. Il est apparu fondamental et primordial d’encadrer la préservation du patrimoine et la reconversion comme moyen d’y parvenir, par une stratégie nationale claire en termes de législation, de responsabilité institutionnelle et de ligne budgétaire suffisante.






Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *