fbpx
LOADING

Type to search

ThermalismeTrois nouveaux projets pour un coût de 52 MD

Share



Trois nouveaux projets de thermalisme entreront, bientôt, en activité en Tunisie. Il s’agit de deux stations thermales, l’une implantée à Ain Oktor (à Korbous dans le gouvernorat de Nabeul) et l’autre à Sidi Boulâaba (gouvernorat de Kasserine), ainsi que d’un centre thermal et écologique à Béni Mtir (gouvernorat de Jendouba), selon l’office du thermalisme.

Ces trois projets privés, dont les travaux sont à un stade avancé, ont mobilisé un investissement avoisinant les 52 millions de dinars (MD), et permettront, une fois en activité, d’attirer un nombre assez important de curistes.
La station thermale d’Ain Oktor, qui s’étend sur une superficie de 2,57 ha, comprendra un hôtel 5 étoiles, un centre de thalassothérapie, une station thermale et des unités d’hébergement sous forme de bungalows.
Ce projet, dont le coût de réalisation est estimé à 40 MD, permettra la création de 220 postes d’emploi.
La seconde station thermale de Sidi Boulâaba est édifiée sur un terrain de 2 ha, mobilisant une enveloppe de 2 MD. Elle est composée d’une station thermale moderne, constituée de plusieurs hammams, d’une zone de cure médicale, d’un espace de restauration (restaurant et café) et d’une zone d’hébergement sous forme de bungalows.
Pour ce qui est du centre thermal et écologique de Béni Mtir, dont la superficie est de l’ordre de 1,5 ha, il comporte une station thermale, un hôtel, des résidences pour hébergement individuel et une unité d’animation.
La Tunisie compte actuellement quatre grandes stations thermales dont trois privées implantées à Korbous, Hammam Bourguiba et Jerba (zone touristique) et d’une station relevant du ministère de la Santé, à Jebel El Ouest, ainsi qu’une trentaine de hammams thermaux qui accueillent 3 millions de visiteurs, par an.
Selon les statistiques de l’office du thermelisme, 13 mille curistes en majorité des Tunisiens, se rendent aux stations thermales tunisiennes, chaque année.

 








 








 















Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *