fbpx
LOADING

Type to search

Tunis parmi 21 villes connectées et durables

Share



La Tunisie a été invitée à prendre part à la première rencontre du « Réseau des villes vertes et connectées » les 8 et 9 juillet à Bordeaux. Ce projet, auquel adhère la ville de Sidi Bou Saïd à l’initiative de l’Association tunisienne d’Internet et du multimédia (ATIM), prône une nouvelle approche qui se base sur les technologies de l’information et le développement durable pour répondre aux grands défis sociétaux et environnementaux des villes du XXIème siècle.

Ensemble, 21 villes et communautés urbaines d’Europe et de Méditerranée, des entreprises innovantes et engagées, un réseau d’experts, des chercheurs internationaux, des associations, des institutions, se rassemblent pour créer, expérimenter et construire des initiatives innovantes et opérationnelles pour faire exister la ville durable et interconnectée du XXIème siècle.

Ce projet découle de la volonté politique commune des états euro-méditerranéens de renforcer le flux des échanges entres les citoyens de l’ensemble de la région. Pour répondre à cette ambition, ce projet propose l’intégration d’une véritable dimension territoriale dans le partenariat euro-méditerranéen, en s’appuyant notamment sur les technologies de l’information et de la communication pour développer des projets d’aménagement urbain durable.

La délégation tunisienne présente à la 1ère rencontre du réseau « villes vertes et connectées » a été présidée par madame Lamia Chaffai Sghaier, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Technologies de la communication, chargée de l’informatique, de l’Internet et des Logiciels libres.

Cette dernière a participé à la séance inaugurale de cette rencontre sur les éco-centres, les e-activités et le développement durable, au cours de laquelle elle a présenté une intervention mettant en relief les acquis de la Tunisie en matière de développement de l’infrastructure de télécommunications dont notamment le déploiement du réseau de fibres optiques haut débit, l’extension du pôle technologique El Ghazala et la mise en place d’un réseau de cyber parc régionaux.
Au sujet de l’accès pour tous, la secrétaire d’Etat a rappelé les multiples actions et programmes élaborés pour cette fin, notamment la messagerie pour tous, les services à distance pour les citoyens, la généralisation de l’enseignement des TIC dans les universités, les lycées et les écoles primaires et le développement de la recherche et de l’innovation dans le domaine.






Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *