fbpx
LOADING

Type to search

Un plan pour organiser le trafic et le déplacement au Port de Radès

Share



La commission de suivi de la situation au Port de Rades, a annoncé, mardi, à l’issue de sa première réunion, qu’un plan d’organisation de la circulation et du déplacement au sein du port sera prêt dans un délai maximum d’une semaine.
“L’objectif de ce plan est de mettre fin au désordre au sein du port”, a précisé le Ministère du Transport, dans un communiqué.

Le ministre du transport a annoncé, à cette occasion, les mesures prises pour assurer la sécurité des ports et des aéroports en cette période difficile par laquelle passe actuellement le pays, appelant tous les acteurs du secteur à être vigilants et prudents face à tout imprévu.

La réunion a décidé une série de mesures visant à assurer la fluidité du trafic au sein du port de Rades.

Il s’agit, notamment, d’aménager un espace isolé dans le port qui sera réservé au mouvement des conteneurs et des remorques (réception et livraison), exploiter au mieux les surfaces aménagées du port et bien déterminer les responsabilités de leur gestion, éliminer les dépôts qui entravent l’exploitation des espaces et des quais et accélérer la régularisation des situations des conteneurs de longs séjour (dépassant 4 mois et 15 jours), et ce en coordination avec les différentes parties concernées.

Il a été également décidé d’exploiter un espace de trois hectares pour le stockage des conteneurs qui ont longuement séjourné, d’améliorer et accélérer les procédures administratives à l’intérieur du port et la dynamisation du guichet unique.

En ce qui concerne le contrôle, le ministre du transport a appelé, lors de cette réunion, à développer les méthodes de contrôle à travers l’amélioration immédiate de l’éclairage au niveau des ports, assurer l’accès de toutes les parties concernées à la salle de contrôle à distance et à aménager une salle spéciale aux forces de l’ordre frontalières pour exercer leurs missions parallèles.

Il a appelé, également, à renforcer et à réviser le plan sécuritaire au sein du port et à mobiliser des patrouilles communes.

Par ailleurs, M.Harouni a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer le parachèvement du programme des réformes concernant la Société tunisienne d’acconage et de manutention(STAM) en vue de le soumettre, fin juillet 2013, au Ministère. Il a évoqué la nécessité d’examiner le système de travail au niveau des ports et de fournir les équipements d’acconage et de déchargement nécessaires.

Ont pris part à cette première réunion de la commission de suivi de la situation au Port de Radès, les directeurs généraux de l’Office de la marine marchande et des ports (OMMP), de la STAM, de la CTN ainsi que des représentants de la douane, la police des frontières, UGTT, UTICA, et la SNCFT.


Source : TAP

 








 






 


 



















Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *