fbpx
LOADING

Type to search

Un projet de jumelage UE-Tunisie pour le développement de l’éco-construction

Share



Le séminaire de lancement du projet de jumelage UE-Tunisie relatif à l’éco-construction au eu lieu le jeudi 24 mai 2012, à Tunis. L’objectif de ce séminaire est de présenter les missions à réaliser par le jumelage et de sensibiliser les différentes parties prenantes à l’importance des enjeux. Il a été présidé par le Ministre tunisien de l’équipement et les Ambassadeurs de l’Union Européenne, de la France, de l’Allemagne et du Portugal en Tunisie, avec la participation des chefs de projets de ces mêmes pays.

Ce projet, doté d’un budget d’1,2 million d’euros sur une période de deux ans (mars 2012 à février 2014), s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à l’Accord d’Association et au Plan d’Action Voisinage (P3AII) de l’Union Européenne. Ce dernier entend renforcer l’intégration entre l’UE et la Tunisie et promouvoir la convergence économique, sociale et institutionnelle.

Le projet de jumelage vise à :



  • Renforcer les lois et règlementations en matière d’éco-construction.


  • Développer et promouvoir l’éco-construction pour tous types de bâtiments et sur l’ensemble du territoire.

Renforcer la maîtrise d’ouvrage public.

Le secteur de la construction est le troisième plus grand consommateur d’énergie en Tunisie: plus de 30% des ressources naturelles du pays sont utilisées. Si rien n’est mis en place on s’attend à ce qu’il devienne le deuxième plus grand consommateur d’énergie d’ici 2020, et le premier d’ici 2030. La Tunisie est consciente des défis du changement climatique en général, et de la nécessité d’agir afin de maîtriser la consommation de l’énergie du secteur du bâtiment. Le pays dispose de savoirs traditionnels et de méthodes constructives qu’il convient de sauvegarder et de normaliser, mais aussi d’une volonté de promouvoir l’éco-construction dans toutes ses dimensions.


Tunisie est en avance relativement à d’autres pays sud méditerranéens, comme en témoigne certains travaux concrets déjà engagés :



  • Mise en œuvre du programme de règlementation thermique et énergétique des bâtiments neufs par l’Agence Nationale de la Maitrise de l’Energie (ANME).


  • Définition d’un écolabel (ANME)


  • Participation au projet « Efficience énergétique dans le secteur de la construction (MEDENEC) » des pays du sud et à l’Est de la méditerranée.


  • Réalisation des projets pilote comme celle initiée par le Groupe de Développement Agricole de Sidi Amor. www.sidi-amor.org

L’Union Européenne de son coté, avec des pays comme la France, l’Allemagne et le Portugal dans le cas présent, a des acquis indéniables, tant sur le plan de la gouvernance qu’au plan technique.
C’est ainsi que la Tunisie a sollicité et obtenu la mise en place du projet de jumelage, en appui institutionnel a ses structures spécialisées dont la Direction Générale des Bâtiments Civils du Ministère de l’Equipement.

 















Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *