Une nouvelle unité de recherche appliquée en thermique et énergétique des bâtiments

Une nouvelle unité de recherche appliquée en thermique et énergétique des bâtiments



Dans le cadre de la mise en place de la réglementation thermique et énergétique des bâtiments neufs en Tunisie, une nouvelle structure de recherche appliquée en thermique et énergétique des bâtiments a été inaugurée fin octobre 2008. Le CTMCCV a été choisi pour héberger cette structure.

Pourquoi le CTMCCV ? Parce qu’il a acquis une grande expérience et bénéficie d’une forte notoriété auprès des fabricants et fournisseurs de matériaux de construction.

Des missions diverses pour favoriser la mise en place de la nouvelle réglementation
Les missions de cette unité sont nombreuses. Il s’agit notamment de former, d’informer et de procurer aux différents acteurs de la construction des bâtiments (concepteurs, administration, promoteurs, industriels, entrepreneurs et grand public) une assistance technique dans leur application de la nouvelle réglemen tation thermique et énergétique.

Autre mission de taille : contrôler la qualité d’exécution des bâtiments selon les exigences réglementaires et contrôler en parallèle les produits et les équipements commercialisés sur le marché.
Enfin, la structure devrait permettre de développer d’ici les prochaines années de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques de construction afin d’améliorer les performances thermiques des bâtiments.

Des laboratoires pour soutenir la recherche
Le Centre renferme notamment un laboratoire de thermique des bâtiments qui contient un banc normalisé pour la mesure de la conductivité thermique des matériaux isolants, un banc de mesure de la conductivité et de la diffusivité thermique des matériaux ainsi qu’un banc portatif de mesure rapide de la conductivité thermique.

Un laboratoire de contrôle a également été mis en place. Il est doté de différents équipements portatifs tels qu’un appareil de mesure de la perméabilité à l’a ir des bâtiments et une caméra infrarouge permettant de diagnostiquer l’état des bâtiments, l’inspection des nouvelles constructions par l’élaboration de bilan thermique de bâtiments en exploitation. Il comprend également un fluxmètre pour mesurer les déperditions thermiques à travers les mûrs opaque, un système de monitoring du confort thermique et de la consommation énergétique des logements résidentiels et tertiaires.

Autre laboratoire qui devrait prendre de l’ampleur d’ici les prochaines années : celui consacré aux systèmes solaires. Il comporte entre autre 3 bancs d’essais des performances thermiques des chauffe-eau solaires individuels (systèmes).




Inès Dimassi



No Comments

Leave a Reply