fbpx

Villa à La Marsa
Une architecture qui fusionne notre patrimoine et un lieu de vie contemporain

Dans ce projet particulièrement nous avons essayé de faire un clin d’œil au passé à travers l’utilisation des éléments architecturaux traditionnels, tels que la Ganariya, le moucharabié, les « Jnehs el khotifa », les arcs et les épaisseurs des murs, la « Dokkena ». Tous ces éléments sont articulés d’une manière épurée et linéaire tout au long de notre évolution dans la villa.

Tout d’abord l’entrée en chicane, ensuite une allée ponctuée de poutrelles blanches qui annoncent la porte d’entrée cloutée. La piscine surélevée par une dokkena, et d’un bassin avec une paroi transparente disposés juste au début de ce parcours créent déjà le rythme de cette symbiose entre le passé et le contemporain.  

Les volumes ont été conçus pour accentuer le jeu de la lumière du soleil sur les parois blanches et de l’ombre sur chaque surface.

La double hauteur de l’espace de vie, salle à manger est encore plus renforcée par un traitement particuliermis en scène par la sculpture colorée de l’artiste Rym Karoui et par l’agencement des meubles créés sur mesure par des designerstunisiens.

L’utilisation du marbre de récupération mélangé au marbre noir Aziza vient marquer et ponctuer plusieurs espaces de la maison.

Par MED’IN concept – Ines Ben Ayed & Mohamed Ben Mlouka, architectes

On vous met l’article paru dans Archibat numéro 53 (décembre 2021) en accès libre… Abonnez-vous pour lire le reste du numéro !

error: Content is protected !!
Retour haut de page