fbpx

Dar SH
Une ambiance méditerranéenne

Cette villa est conçue de façon à mettre en scène dès l’entrée le parcours du visiteur. Derrière la porte traditionnelle revêtue d’une couleur bois, faisant rappel à la médina, on s’attend à une hiérarchie spatiale rythmée. C’est bien l’effet inverse qui se produit en poussant la porte. Cette villa nous projette directement dans un champ de perspective large dévoilant dès les premiers pas le style moderne méditerranéen de la propriété et de son jeu volumétrique épuré. 

L’accès se fait par un passage obligatoire sur la terrasse de la piscine, pavée de marbre qui révèle certaines inscriptions gravées sur des dalles rectangulaires du revêtement. 

Ceci est bien une touche personnelle de la cliente en la mémoire des membres de sa famille. 

Le cheminement d’entrée débouche sur un hall doté d’un décor original. Le plan comporte deux parties, réservant d’un coté une partie publique enlaçant le cadre extérieur de la maison en prenant le soin d’intégrer la terrasse piscine et le jardin, et une partie privative plus en retrait à l’abri des regards destinée à la chambre parentale. 

Le salon se présente comme étant l’espace architectural clé de la villa, baigné de lumière ouvert sur les reflets bleus de la piscine, il accueille les visiteurs dans un design de caractère conférant une identité particulière aux volumes épurés. Celui-ci est composé de baies vitrées en longueur pivotantes mettant en scène le ciel, l’eau et la végétation de façon à permettre le prolongement du salon à l’ambiance extérieure et à refléter l’art de vivre qui règne dans cette maison. 

L’espace jour se prolonge par une salle à manger qui, de part son emplacement central profite d’une perspective coté jardin arrière. Le mélange du blanc avec la boiserie accentue la gaité de l’espace et lui confère un relief visuel.

Architectes : HSA Architects – Hakim Mami et Selim Ben Chedli.

Localisation : Gammarth

Surface du terrain : 553 m²

Surface bâtie : 284 m²

Réalisation : 2019

Texte : Hakim Mami et Selim Ben Chedli

Article paru dans Archibat n°52 – Août 2021

error: Content is protected !!
Retour haut de page