fbpx

ANNONCE SUR LE CONCOURS DE MAITRISE D’OEUVRE POUR LA REHABILITATION DU MUSEE NATIONAL DE CARTHAGE ET DE SES ABORDS

C’est lors d’une cérémonie organisée à la Cathédrale Saint-Louis de Carthage, le 6 décembre dernier, par le Ministère des Affaires Culturelles, que l’annonce du prochain lancement d’un concours d’architecture relatif au projet de réhabilitation du musée national de Carthage et ses abords a été présenté.

Dans son allocution Mme Hayet Guettat Guermazi, Ministre des Affaires Culturelles déclare : « Doté d’une valeur universelle exceptionnelle, le site archéologique de Carthage a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979 mais l’expansion urbaine des dernières années et la difficulté d’adopter le Plan de Protection et de Mise en Valeur du site, menace aujourd’hui ce classement. Consciente de la complexité d’une intervention sur un site classé, des moyens humains et financiers nécessaires pour intervenir sur un bâtiment historique, la Tunisie a sollicité la Délégation de l’Union Européenne pour soutenir le ministère des Affaires Culturelles dans la réhabilitation du musée national de Carthage et de ses abords. » S’inscrivant dans le programme « Tounes Wijhatouna » mené par la délégation de l’Union Européenne et dont le mandat de maitrise d’ouvrage déléguée est confié à l’opérateur technique Expertise France, ce projet est doté d’une enveloppe de près de 10 millions d’euros. L’intervention sur la cathédrale Saint-Louis et l’ancien séminaire des Pères Blancs, bâtiments historiques sensibles implantés dans un site archéologique sous pression urbaine, a nécessité de mener pendant deux ans différentes études d’impact environnementale, sociale et patrimoniale indispensables à cette intervention.

Situé sur la colline de Byrsa, le site du concours d’architecture qui sera lancé à partir de janvier 2022, est composé de la place de l’Unesco, l’ancienne Cathédrale St Louis et le musée national de Carthage. L’objectif de ce concours d’architecture, de scénographie et d’aménagement paysager est de sélectionner le meilleur groupement pluridisciplinaire de maîtrise d’oeuvre qui sera chargé d’assurer une conception écoresponsable alliant authenticité et modernité et respectueuse de la valeur universelle exceptionnelle à la hauteur du prestige du site de Carthage. Le musée national de Carthage est l’un des principaux musées tunisiens avec le musée du Bardo. Il abrite la plus importante collection d’objets archéologiques provenant du site de Carthage depuis la période phénicopunique et présente une synthèse de l’histoire prestigieuse de Carthage (plus de 100.000 items). Depuis la fin du premier trimestre 2018, le musée national de Carthage est fermé à la visite. Seuls les vestiges archéologiques à proximité sont restés visitables. L’enjeu aujourd’hui est de redonner vie à ce musée et de créer dans le cadre de cette opération un musée novateur et exemplaire à la fois en termes de conservation et de valorisation des collections, mais aussi en termes de médiation et de qualité d’accueil des visiteurs. Le projet porte donc sur 3 échelles d’intervention totalement imbriquées :                                                   

 – la réhabilitation des bâtiments du musée dans la limite des emprises existantes et en conformité avec la réglementation applicable et des contraintes patrimoniales qui seront énoncées dans le programme ;     

 – la réalisation du projet scénographie pour l’exposition permanente en conformité avec le programme muséographie ;                                               

– la requalification du contexte urbain et paysager du musée en cohérence avec le programme de l’opération (place de l’UNESCO et ses abords, espaces extérieurs et espaces paysagers à l’intérieur du périmètre, les vestiges archéologiques de la colline de Byrsa.) L’opération s’inscrit dans une démarche de développement durable et de Qualité Environnementale, selon les priorités fixées par le maître d’ouvrage et maitre d’ouvrage délégué. Les principaux objectifs de cette opération sont :               

– rendre le musée national de Carthage un véritable lieu de vie, accueillant des activités variées dépendant directement de ses missions de conservation et de valorisation du patrimoine carthaginois mais aussi de fonctions de convivialité et de services,                                                     

– offrir aux visiteurs les meilleures conditions de confort à la fois à travers l’attractivité et la convivialité des espaces publics mais aussi à travers la qualité des espaces d’exposition et de médiation,     

 – permettre une lecture aisée pour tous du site de la colline de Byrsa, en particulier et de ses différentes strates historiques et offrir au public un cadre paysager propice à la délectation et à la convivialité ;   

 – améliorer les conditions de confort des visiteurs et de conservation des collections (chauffage, ventilation, rafraichissement, acoustique), de l’expérience de la visite (scénographie) et de l’organisation (accès, cheminements, gestion des flux et parcours de la visite),   

– doter le musée de l’Infrastructure technique, des équipements et d’une scénographie en conformité avec les normes et les standards internationaux tant d’un point de vue muséographique qu’environnemental. Le nouveau musée de Carthage se positionne comme un lieu d’interprétation de cette histoire à travers ces différentes sources, depuis le IXe siècle avant J.-C., époque de la fondation, jusqu’à la période contemporaine. Il apportera ainsi un nouvel éclairage sur Carthage, en poursuivant la valorisation de ses périodes fastes, en particulier puniques et romaines, mais aussi en mettant en lumière des éléments plus méconnus du grand public, telles que les périodes vandales, byzantines et islamiques ou encore sa redécouverte archéologique et la valorisation de ce patrimoine depuis les Pères Blancs jusqu’à nos jours.                                             

Le périmètre projet se développe sur environ 4 hectares. Le programme projeté couvre une superficie de l’ordre de 6000 m2 utiles.

A propos du concours :

Études préalables et appui institutionnel :

1 million d’euros Chantier des collections : 

1 million d’euros                      

Etude et travaux : 8 millions d’euros (hors taxe).  

 Règlement du concours : sera disponible à partir du 17 janvier 2022 (https://www.marchés-publics.gouv.fr).    

Démarrage des études : novembre 2022.  

Démarrage des travaux : mars 2024.          

Inauguration du musée : décembre 2025.

 Calendrier prévisionnel et déroulement du concours       

 – Envoi de l’avis de concours : 17 Janvier 2022.      

 – Réception des candidatures : Mars 2022.    

 – Jury candidatures : avril 2022                  

– Jury projets : septembre 2022                   

1°) les candidats remettent un dossier de candidature complet permettant de vérifier les conditions de participation et de mettre en oeuvre les critères de sélection.                                                         

2°) Le jury analyse les candidatures et formule un avis motivé sur celles-ci et propose de retenir des participants pour remettre leurs projets.    

 3°) Les participants retenus remettent anonymement un dossier de projet dont le niveau de conception correspond à une esquisse +.      

 4°) Le jury examine les dossiers présentés sur la base des critères définis dans l’avis de concours et établit un classement des projets et choisit le ou les lauréats du concours.

Pour suivre l’actualité de cet important concours, suivez-nous sur notre site : www.archibat.info

 

Informations complémentaires :

1- Modalité de participation : Les candidats peuvent répondre à la consultation sous la forme d’un groupement momentané d’entreprises.                           

2- Capacités techniques et professionnelles du groupement :                                                                    

a) compétences en architecture : un architecte, mandataire du groupement                                           

b) Compétences complémentaires requises : en plus, de la compétence en architecture, le candidat (groupement) doit réunir les compétences complémentaires suivantes :                         

Compétence en scénographie muséale (intégrant également soit en interne ou en partenariat des compétences complémentaires en termes de : éclairage scénographique, signalétique et graphisme, création numérique et multimédia) ; Compétence en ingénierie technique couvrant l’ensemble des spécialités (fluides, électricité, structure, VRD, coordination des systèmes de sécurité incendie (CCSI), en économie de la construction) ; Compétence en paysage ; Compétence en patrimoine bâti ; Une compétence en archéologie sera appréciée ; Une attention particulière sera accordée à la prise en compte de la maitrise du traitement climatique dans le domaine muséal, la capacité d’effectuer des Simulations Thermiques Dynamiques ainsi que la maitrise du BIM (Building information modeling).                                                      

Étant précisé qu’en cas de groupement, l’un des membres peut réunir plusieurs compétences. 

1 réflexion sur “ANNONCE SUR LE CONCOURS DE MAITRISE D’OEUVRE POUR LA REHABILITATION DU MUSEE NATIONAL DE CARTHAGE ET DE SES ABORDS”

  1. Wahid

    Très beau concours. Bravo !

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page