fbpx

L’ombre du palmier pour vos projets en Permaculture

Comment l’architecture peut-elle répondre aux défis écologiques actuels ?

Vaste question à laquelle la permaculture apporte des pistes de réponses. Le choix des matériaux bien sûr mais pas seulement. Une écoconstruction, c’est une autre façon d’habiter.

A L’ombre du palmier, premier centre de permaculture en Tunisie, nous misons avant tout sur la terre comme matériau principal. Dans un pays en stress hydrique permanent, les matériaux à base de biomasse peuvent difficilement entrer dans la catégorie de ressources renouvelables, en particulier le bois. Tandis que la terre offre un matériau disponible toute l’année, sur le site même de la construction.

Avec son éventail de techniques, elle permet de renouveler sans cesse les styles, pour coller aux demandes actuelles.

L’écoconstruction, une approche globale au-delà des matériaux

Les constructions en terre peuvent avoir une empreinte écologique faible ou pas.

Car une écoconstruction, ce n’est pas seulement le matériau. C’est un ensemble de choix cohérent. Il ne suffit pas de remplacer le ciment par la terre. L’habitat est connecté avec son territoire, et les frontières entre le dedans et le dehors sont plus floues. De sorte que l’habitat incarne des fonctions productives : il collecte l’eau et la rend propre pour d’autres usages, abrite des plantes comestibles ou sauvages, recycle les déchets organiques (y compris via les toilettes à compost), stocke passivement les denrées, produit de la chaleur et de la fraicheur, le tout procurant un bien être et une qualité de vie pour les habitants.

L’écoconstruction c’est aussi une réappropriation par les usagers du processus constructif. Un habitat sur mesure, non standardisé, vivant, qui implique l’usager, c’est important pour garantir une bonne maintenance et pour garder la cohérence écologique.

Ce sont là les pistes que nous proposons d’explorer avec les architectes et les porteurs de projet pour relever les défis écologiques :

  • Bien comprendre le contexte de la soutenabilité
  • Expérimenter pour s’approprier les matériaux et développer sa créativité
  • Redonner plus de fonctions à l’habitat pour les usages écologiques et une meilleure intégration dans son écosystème
  • Impliquer les usagers dans le processus constructif pour sensibiliser et renforcer l’aspect social de l’architecture

Des chantiers participatifs et des formations

C’est pourquoi nous avons toujours ouvert nos chantiers. Les bâtiments du centre de permaculture sont des supports pédagogiques qui mettent les participants en situation réelle pour découvrir les techniques. Et ils racontent des histoires, témoignent du passage de toutes ces bonnes volontés qui ont œuvrés ensemble.

Et pour ceux qui ont des projets de construction, nous complétons l’approche participative par des cursus de formations. Actuellement nos formations portent :

  • Sur la permaculture
  • Sur la technique du superadobe
  • Sur les enduits naturels
  • Sur le torchis

Les étudiants en architecture sont toujours les bienvenus, dans nos chantiers participatifs mais aussi pour leurs stages pratiques en entreprise. Infos et contact sur lombredupalmier.com

Retour haut de page